Défense
Piraterie : Echanges franco-russes au large de Djibouti

Actualité

Piraterie : Echanges franco-russes au large de Djibouti

Défense

La semaine dernière, le vice-amiral Gérard Valin, commandant la zone maritime de l'océan Indien (ALINDIEN), s'est rendu à bord de la frégate Neustrashimy, au large de Djibouti, pour des échanges sur la lutte contre la piraterie dans le golfe d'Aden. Tout comme la France, la Russie s'est, en effet, fortement engagée contre le développement de ce phénomène, qui a vu l'attaque, depuis le début de l'année, de plus de 80 navires devant la corne d'Afrique. « L'amiral Valin a détaillé l'action des forces françaises en océan Indien contre la piraterie et présenté le rôle la cellule de coordination EUNAVCO créée en septembre 2008 ainsi que l'arrivée au mois de décembre d'une force européenne au large de la corne d'Afrique. Les officiers russes ont précisé pour leur part que leur pays souhaitait vivement poursuivre son implication sur le théâtre et travailler en étroite collaboration avec la force européenne et de façon générale avec les autres nations sur zone », explique la Marine nationale.
Pour mémoire, ALINDIEN exerce le contrôle opérationnel d'un bâtiment de commandement et de ravitaillement sur lequel il est embarqué avec son état-major (35 personnes), de deux frégates de surveillance basées à La Réunion, d'un commando marine et d'un avion de patrouille maritime basés à Djibouti. ALINDIEN dispose également de deux bâtiments déployés depuis la France métropolitaine et généralement engagés dans les opérations de la coalition entre la mer d'Arabie et la corne de l'Afrique.

L'amiral Valin sur le Neustrashimy (© : MARINE NATIONALE)
L'amiral Valin sur le Neustrashimy (© : MARINE NATIONALE)

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française