Marine Marchande
Piraterie : Le CGG Alizé et le Seabourn Spirit sous haute surveillance

Actualité

Piraterie : Le CGG Alizé et le Seabourn Spirit sous haute surveillance

Marine Marchande

Paquebots, vraquiers, pétroliers, navires spécialisés... Ce sont de véritables convois qui se mettent en place dans le golfe d'Aden, où les pirates se sont montrés très actifs ces derniers mois. Ainsi, la semaine dernière, la frégate de surveillance Nivôse, qui a appareillé de Djibouti le 25 novembre, a assuré la protection d'une flotte comprenant une quinzaine de navires marchands. Juste avant, le bâtiment avait aussi, au cours de sa mission d'accompagnement, surveillé de près deux bateaux bien connus : Le CGG Alizé, construit à la fin des années 80 à Saint-Nazaire et exploité pour le compte de CGGVeritas par Louis Dreyfus Armateurs, ainsi que le navire de croisière Seabourn Spirit. Ce dernier avait, en novembre 2005, été attaqué par des pirates au large de la Somalie. L'équipage avait repoussé l'attaque grâce à l'utilisation de systèmes à ultrasons. Mais, si le bateau était parvenu à s'échapper, l'un de ses marins avait été gravement blessé par les tirs des assaillants. Cette tentative de détournement avait beaucoup ému l'opinion publique aux Etats-Unis, le Spirit étant l'un des fleurons de la compagnie de luxe américaine Seabourn.
Cette fois, la navigation du petit paquebot s'est déroulée sans encombre, grâce à la protection de la Marine nationale. En plus de la présence du Nivôse et de son hélicoptère Panther, des militaires avaient été embarqués sur le CGG Alizé. « Afin de dissuader toute tentative d'acte de piraterie, les navires naviguent à proximité les uns des autres et tous les équipages exercent une vigilance permanente. A bord les marins sont au poste de mise en garde anti-piraterie : jour et nuit, les militaires se relaient pour surveiller la zone, détecter tout mouvement suspect et analyser les informations reçues sur VHF marine. Pour accentuer la dissuasion et disposer d'une capacité d'intervention en cas de besoin, des EPE (Equipes de Protection Embarquée), spécialement équipées, sont également mises en place à bord des navires accompagnés », explique l'Etat-major des Armées.

Le Seabourn Spirit et le CGG Alizé (© : MARINE NATIONALE)
Le Seabourn Spirit et le CGG Alizé (© : MARINE NATIONALE)

 (© : MARINE NATIONALE)
(© : MARINE NATIONALE)

Sur le CGG Alizé (© : MARINE NATIONALE)
Sur le CGG Alizé (© : MARINE NATIONALE)

Sur le CGG Alizé (© : MARINE NATIONALE)
Sur le CGG Alizé (© : MARINE NATIONALE)

Sur le CGG Alizé (© : MARINE NATIONALE)
Sur le CGG Alizé (© : MARINE NATIONALE)

Le Seabourn Spirit(© : MARINE NATIONALE)
Le Seabourn Spirit(© : MARINE NATIONALE)