Croisières et Voyages
Piraterie : Le Ponant au mouillage, le GIGN prêt à intervenir

Actualité

Piraterie : Le Ponant au mouillage, le GIGN prêt à intervenir

Croisières et Voyages

Abordé vendredi dernier dans le golfe d'Aden, par une dizaine de pirates, le voilier de croisière français a été conduit jusqu'au village de Garacad, au Sud de la Somalie, où il est à présent au mouillage. Les 32 membres d'équipage, dont 22 Français, sont toujours retenus en otage. Le Ponant, qui appartient à la CIP, une filiale du groupe français CMA CGM, est surveillé par l'aviso commandant Bouan, de la Marine nationale. Déployé au sein de la TF150, la force maritime internationale en charge de la lutte contre le terrorisme en océan Indien, le navire se trouvait également dans le golfe d'Aden au moment où les pirates ont pris le contrôle du voilier de luxe. Il a donc pu, rapidement, rejoindre le bateau détourné et informer les autorités françaises, avec l'appui d'autres moyens de la TF150, de l'évolution de la situation. « Le Commandant Bouan reste à vue du Ponant, contrôle l'évolution de la situation en permanence. Un avion de patrouille maritime Atlantique 2, basé à Djibouti, effectue des missions de reconnaissance sur zone », indiquait hier l'Etat-major des Armées.

Alors que le ministre des Affaires Etrangères, Bernard Kouchner, annonçait dimanche qu'un contact avait été établi avec les pirates, une équipe du GIGN est arrivée hier à Djibouti. Si la France privilégie la voie des négociations, pour éviter de mettre en danger l'équipage du Ponant, les moyens nécessaires sont déployés afin de faire face à tout type de scénario. Pour l'heure, selon l'armateur, les marins seraient bien traités. En dehors des 22 Français, dont 6 femmes, le reste de l'équipage est de nationalité ukrainienne et coréenne. Le Ponant revenait sans passager des Seychelles et faisait route vers la Méditerranée lorsqu'il a été abordé.
Considérée comme l'une des régions du monde les plus infestées par les pirates, la Corne d'Afrique a connu une trentaine d'attaques de navires de commerce et de pêche l'an passé. Les pirates, que l'on voit désormais intervenir à plus de 400 kilomètres du littoral, détournent les bateaux jusqu'à la côte somalienne puis réclament une rançon pour libérer les équipages.

CMA CGM | Toute l'actualité du groupe maritime français Piraterie dans le monde | Actualité du brigandage maritime