Défense
Piraterie : Les Européens renforcent leurs moyens au large de la Somalie

Actualité

Piraterie : Les Européens renforcent leurs moyens au large de la Somalie

Défense

Pas moins de 13 navires de guerre et 4 avions de détection et de patrouille maritime. C'est la force aéronavale actuellement déployée au large de la Somalie par l'Union Européenne, dans le cadre d'Atalante. Lancée en décembre 2008 et d'abord commandée à la mer par un amiral grec puis un amiral espagnol, la force européenne est, depuis le 13 août, passée sous commandement néerlandais (la passation s'est faite entre les frégates Evertsen et Numancia). Jusqu'en décembre, le commodore Pieter Bindt dirigera les opérations depuis l'Evertsen et peut, actuellement, compter sur des moyens conséquents. L'Eunavfor dispose en effet, en plus du bâtiment néerlandais, des frégates Maestrale (Italie), Brandebourg (Allemagne), Bremen (Allemagne), La Fayette (France), Germinal (France), Canarias (Espagne), Adrias (Grèce) et Louise Marie (Belgique). La Suède déploie, pour sa part, les corvettes lance-missiles Stockholm et Malmö, ainsi que le bâtiment base Trossö. Enfin, la Norvège, bien que n'appartenant pas à l'Union Européenne, a décidé pour son engagement dans la lutte contre la piraterie d'affecter la frégate Fridtjof Nansen à Atalanta.
A ces moyens navals s'ajoutent quatre avions, soit un E-3 F Awacs et un Atlantique 2 français, ainsi que deux P-3 C Orion des forces armées espagnoles et allemandes.
Les moyens d'Atalanta ont donc été sensiblement renforcés, principalement en raison de la fin de la période de mousson. Cette dernière, avec des conditions de mer assez dures, a rendu l'action des pirates difficile durant l'été. Mais avec une météo plus favorable cet automne, il est à craindre que les attaques redoublent contre les navires de commerce.

Piraterie dans le monde | Actualité du brigandage maritime