Marine Marchande
Piraterie : L'US Navy renforce ses moyens autour du cargo Faina

Actualité

Piraterie : L'US Navy renforce ses moyens autour du cargo Faina

Marine Marchande

La marine américaine a indiqué hier que plusieurs de ses navires avaient rejoint le destroyer lance-missiles USS Howard, posté à quelques encablures du Faina, détourné le 25 septembre par des pirates somaliens. Cinq bâtiments militaires encercleraient désormais le cargo, survolé de manière quasi-permanente par des avions et des hélicoptères. Si Washington indique vouloir régler « pacifiquement » la crise, il n'est pas question pour les Etats-Unis de voir débarquer à terre le matériel militaire contenu dans ce bateau, exploité par Kaalbye Shipping Ukraine. Toujours mouillé à quelques milles du village côtier d'Hobyo, à 500 kilomètres au nord de Mogadiscio, le Faina renferme dans ses cales un chargement très sensible, comprenant notamment 33 chars d'assaut T-75 et des armes légères. Ce matériel militaire devait, selon l'Ukraine, être livré à l'armée kenyane. « Nous maintenons une surveillance vigilante sur le navire et restons sur place pendant que les négociations se poursuivent », indique le contre-amiral américain Kendall Card. Vingt marins du Faina sont toujours retenus à bord, l'équipage ayant déploré la perte de son commandant, un Russe, décédé suite à un malaise.
Rcélamant une rançon de 20 millions de dollars, les pirates se sont par ailleurs violemment opposés sur la conduite à tenir. Une fusillade a éclaté mardi, faisant 3 morts dans les rangs des ravisseurs.

Pirates à la passerelle du Faina (© : US NAVY)
Pirates à la passerelle du Faina (© : US NAVY)

 (© : US NAVY)
(© : US NAVY)

 (© : US NAVY)
(© : US NAVY)

Piraterie dans le monde | Actualité du brigandage maritime