Défense
Piraterie : Plus de sorties pour l'Atlantique 2 basé à Djibouti

Actualité

Piraterie : Plus de sorties pour l'Atlantique 2 basé à Djibouti

Défense

Depuis le 25 août, la France a intensifié sa participation à l'opération Atalante de lutte contre la piraterie dans le golfe d'Aden et au large de la Somalie. La cadence de vol de l'avion de patrouille maritime Atlantique 2 a été augmenté. Discret et doté d'une grande autonomie, l'ATL2 possède un large rayon d'action, soit 4300 nautiques pour 18 heures de vol. Ses moyens de détection (radar et optronique) et ses capacités de transmission en font un outil complémentaire des bâtiments engagés dans la force navale européenne (EUnavfor). Actuellement un avion radar E-3 F Awacs de l'armée de l'Air française et 2 avions de patrouille maritime P-3 C Orion espagnol et allemand, participent à la surveillance et sécurisation des routes maritimes au large de la Somalie aux côtés de l'ATL2.
Placée sous commandement néerlandais depuis le mois dernier, l'EUnavfor compte actuellement une douzaine de bâtiments sur zone. Les moyens de la force européenne ont été renforcés en perspective de la fin de la mousson, la période devenant plus propice aux attaques de pirates.

Aéronautique navale | Toute l'actualité des aéronefs et flottilles de la marine Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française