Croisières et Voyages
Piraterie : Star Clippers repositionne ses navires

Actualité

Piraterie : Star Clippers repositionne ses navires

Croisières et Voyages

En raison du développement des actes de piraterie dans le monde, la compagnie Star Clippers a décidé de redéployer sa flotte. Ses navires, de grands voiliers répliques des clippers du XIXème siècle, sont en effet des proies faciles, notamment à cause de leur vitesse peu élevée et de leur faible franc bord. Depuis plus de 10 ans, le Star Flyer était présent en Extrême-Orient pour la saison d'hiver, avec des itinéraires assez prisés vers la Thaïlande, la Malaisie et Singapour. Mais l'évolution de la situation a poussé l'armateur de ce bateau, Mikael Krafft, à prendre des mesures radicales. « Assurer la sécurité de nos passagers et de nos équipages est notre priorité, et ces éléments ont dicté notre décision. Au vu de l'augmentation des actes de piraterie dans le détroit de Malacca, le golfe d'Aden et l'océan Indien, nous pensons qu'il n'est pas prudent de naviguer dans ces eaux qui se trouvent entre nos zones de croisières en Extrême-Orient et en Méditerranée. L'équilibre de la région est trop imprévisible. Lorsque les problèmes liés à la piraterie seront résolus, nous prévoyons de revenir en Thaïlande et en Malaisie », explique le patron de Star Clippers.
Conséquence directe, le Star Flyer part pour l'Amérique latine. La compagnie a également annoncé la fin de la programmation asiatique du Star Clipper. A partir du 20 novembre prochain, il sera basé à Saint-Martin, où il proposera deux types de croisières d'une semaine dans les Caraïbes. « Les croisières aux Caraïbes rencontrent toujours un franc succès auprès de la clientèle européenne et la desserte aérienne est facile, tant pour les Européens que les Américains », rappelle la compagnie. Le Star Clipper retrouvera le Royal Clipper, également positionné dans les Caraïbes durant l'hiver. Les deux voiliers pourront, notamment, régater ensemble lorsqu'ils se retrouveront à la Dominique pour une escale commune.
__________________________________________________

- Voir notre reportage sur le Royal Clipper

Star Clippers