Croisières et Voyages
Piraterie : Suivi par la Marine nationale, le Ponant entre dans les eaux somaliennes

Actualité

Piraterie : Suivi par la Marine nationale, le Ponant entre dans les eaux somaliennes

Croisières et Voyages

Pris d'assaut hier après-midi au milieu du golfe d'Aden, le voilier français Ponant, sous le contrôle de pirates, a quitté les eaux internationales pour entrer dans les eaux territoriales somaliennes. Il naviguait, cet après-midi, à une dizaine de kilomètres du littoral. « Nous avons reçu l'autorisation des autorités somaliennes pour le suivre », a indiqué ce samedi Hervé Morin, ministre de la Défense. Le navire de croisière de la Compagnie des Iles du Ponant est actuellement suivi par le Commandant Bouan, un aviso de la Marine nationale, et régulièrement survolé par des moyens aériens militaires. Pistés, les pirates n'ont donc pas encore décidé de rejoindre l'une de leurs bases mais continuent de rester en mer. Pour le moment, la négociation est privilégiée afin de ne pas mettre en danger la vie de l'équipage, soit 32 marins, dont une vingtaine de Français. Même avec des commandos spécialement entraînés pour reprendre le contrôle de navires détournés, le succès d'un abordage n'est, en effet, pas assuré. Il n'est donc pas question de risquer un bain de sang à bord du trois-mâts battant pavillon français. Toutefois, ce midi, les autorités françaises affirmaient qu'aucun contact n'avait encore été obtenu avec les pirates. Ces derniers devraient, comme à chaque détournement au large de la Somalie, demander une forte rançon à l'armateur, on l'occurrence le groupe CMA CGM, pour libérer l'équipage.
Long de 88 mètres, le Ponant a été attaqué par une dizaine d'hommes armés alors qu'il venait des Seychelles et faisait route, sans passager, vers la mer Rouge puis la Méditerranée. Construit en 1991, le voilier de luxe est l'une des trois unités de la CIP, une compagnie créée à Nantes il y a vingt ans et reprise en 2005 par le groupe maritime français CMA CGM.
Considérée comme l'une des zones les plus infestées par les pirates, la Corne d'Afrique a connu 31 attaques de navires civils l'an passé, principalement des cargos.

CMA CGM | Toute l'actualité du groupe maritime français