Science et Environnement

Actualité

Piriou achève la modernisation du Thalassa d’Ifremer

Science et Environnement

Après trois mois de rénovation, le navire océanographique Thalassa, de l’Ifremer, a quitté le port de Concarneau, où il était arrivé le 3 juin. Sa refonte à mi-vie, assurée par Piriou Naval Services, a permis d’intégrer de nouveaux équipements afin d’élargir le spectre de ses missions, notamment dans les domaines de la géoscience et de l’environnement.

Les travaux ont vu l’implantation de nouveaux équipements acoustiques dans un carénage ou dans la quille : sondeurs multifaisceaux, pénétrateur de sédiments, transducteurs mono-faisceau, sondeur multifaisceaux halieutique. Une remise à niveau complète des systèmes informatiques et de son réseau bord a également été conduite.

PNS a procédé à l’amélioration du dispositif de déploiement des systèmes sous-marins, avec la possibilité  de mettre en oeuvre une bathysonde dite « propre » pour l’analyse de métaux traces dans la colonne d’eau, et l'installation d’une grue océanographique. Les principaux locaux ont dans le même temps été réaménagés : Le PC scientifique a été entièrement refait, la salle de réunion ré-agencée et la salle de tri a fait l’objet d’un réaménagement. Les laboratoires du pont de travail ainsi que la timonerie ont été également entièrement rénovés.

 

 

Générateurs (© PIRIOU)

 

Par ailleurs, la commande du moteur de propulsion, les quatre diesels générateurs ainsi que des systèmes de gestion d’énergie du navire ont été remplacés. Le Thalassa dispose désormais de quatre groupes d’une puissance totale de 5000 kVA. PNS a également aussi changé les systèmes de gestion des alarmes, la centrale incendie et la production du courant régulé.

Le navire a, enfin, bénéficié d’une maintenance complète et de différentes interventions qui lui permettront de continuer à être exploité pour les 20 prochaines années.

Pour Piriou, ce chantier de première importance permet au groupe concarnois de renforcer son expérience dans le domaine des navires scientifiques, marché sur lequel il intervient tant dans le domaine de la maintenance que dans celui des constructions neuves :  « La modernisation du Thalassa marque une nouvelle étape pour le groupe Piriou dans le secteur très technique des navires océanographiques et hydrographiques. Avec le maintien en condition opérationnelle (MCO) des quatre bâtiments hydrographiques de la marine nationale française en 2006, la refonte de l’Atalante en 2009 pour l’Ifremer, ainsi que le contrat de MCO du Beautemps-Beaupré de la marine nationale française, nous avons acquis une solide expertise. Grâce à ces programmes, nous allions une connaissance significative, non seulement des navires en service mais également des attentes de leurs exploitants : un atout indéniable que nous mettons à profit lors de la conception et la construction de nouveaux navires, dont notamment le bâtiment océanographique multi-missions - BHO2M - qui sera livré en 2018 à la Marine Royale Marocaine et pour lequel nous travaillons en étroite collaboration avec le SHOM», souligne Vincent Faujour, directeur général du groupe Piriou. 

 

Le futur BHO2M de la marine marocaine (© KERSHIP)

 

Construit par le chantier Manche Industrie Marine (MIM) de Dieppe et mis en service en 1995, le Thalassa mesure 76.6 mètres de long pour une largeur de 14.9 mètres. Ce navire de 3000 tonnes, capable d’atteindre 15 nœuds, est armé par 16 à 25 personnes. Dédié principalement à des missions de service public dans les domaines de la recherche halieutique et de l’océanographie physique, il peut notamment mettre en œuvre le robot télé-opéré Victor 6000, capable de travailler à 6000 mètres de profondeur.

A noter que sa rénovation a bénéficié de l’aide financière de l'Agence nationale de la recherche (ANR) au travers du Programme des Investissements d'Avenir. La région Bretagne l'a également subventionnée, de même que le fonds européen de développement régional (FEDER).

 

Le Thalassa avant sa rénovation (© IFREMER)

 

 

IFREMER Piriou