Défense
Piriou achève l’assemblage du bâtiment de formation Almak

Actualité

Piriou achève l’assemblage du bâtiment de formation Almak

Défense

Destiné à navOcéan, filiale de Piriou et DCI, le bâtiment de formation maritime (BFM) Almak voit sa construction avancer rapidement à Concarneau. Après la découpe de la première tôle en septembre 2012, Piriou achève actuellement l’assemblage de la coque, alors que les travaux d’armement se poursuivent. Long de 44 mètres, le BFM, dont la livraison est prévue en septembre 2013, sera principalement utilisé pour les formations de stagiaires étrangers organisées par DCI, en liaison avec l’Ecole navale. Doté d’un équipage de 7 personnes, l’Almak pourra embarquer une quinzaine d’élèves officiers et  effectuera 35 à 40 semaines de navigation par an. Il pourra également servir à l’accueil de plongeurs stagiaires, ainsi qu’à des missions de surveillance de zone et des expérimentations à la mer d’équipements. « Nous nous réjouissons de l’avancée du projet de l’Almak, qui s’appuie sur un travail en parfaite harmonie entre les équipes de DCI et Piriou. Nous avons hâte de voir les premiers stagiaires étrangers se former à la mer avec ce BFM dès l’automne prochain », explique Jean-Louis Rotrubin, président de DCI.

 

 

Vue de l'Almak (© PIRIOU)

Vue de l'Almak (© PIRIOU)

 

 

Pour Piriou, ce projet est de première importance car l’Almak est le premier bateau gris conçu et réalisé par le chantier de Concarneau, qui souhaite se diversifier dans le militaire. « Avec ce navire, nous entrons dans le secteur des constructions militaires, et l’Almak est le symbole de notre volonté de construire pour la Défense : un premier bateau gris qui en annonce bien d’autres… », assure Pascal Piriou, qui rappelle aussi que le partenariat noué avec DCI s’inscrit dans le long terme, avec non seulement la construction du navire, mais également son maintien en condition opérationnelle sur une période de 10 ans.

 

 

Nouvelle gamme de patrouilleurs proposée par Piriou  (© PIRIOU)

Nouvelle gamme de patrouilleurs proposée par Piriou  (© PIRIOU)

 

Nouvelle gamme de patrouilleurs proposée par Piriou (© PIRIOU)

Nouvelle gamme de patrouilleurs proposée par Piriou (© PIRIOU)

 

Nouvelle gamme de patrouilleurs proposée par Piriou (© PIRIOU)

Nouvelle gamme de patrouilleurs proposée par Piriou (© PIRIOU)

 

 

Alors que le chantier breton a développé toute une gamme de patrouilleurs allant de 25 à 80 mètres, et postule notamment sur les nouveaux programmes de la Marine nationale ainsi que des projets à l’export, DCI pourrait bien, si l’Almak est une réussite, décider de développer une flotte de BFM. Détenue majoritairement par l’Etat, l’entreprise, qui assure depuis 1972 une mission de formation et de transfert de savoir-faire vers des pays étrangers, à commencer par ceux ayant acquis du matériel militaire français, accueille en effet de plus en plus de stagiaires marine. Et la société ne désespère pas qu’un jour, elle pourra aussi fournir des BFM pour la formation à la mer des marins français. Mais en attendant une éventuelle externalisation, ceux-ci continuent leur apprentissage sur la flotte de bâtiments écoles de la Marine nationale.

 

 

Un bâtiment école de la Marine nationale (© MICHEL FLOCH)

Un bâtiment école de la Marine nationale (© MICHEL FLOCH)

Chantier Piriou | Toute l'actualité du groupe naval breton DCI