Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

Piriou et Kership vendent deux patrouilleurs au Gabon

Défense

L’ancien P400 français La Tapageuse et un nouveau patrouilleur du type OPV 50 vont rejoindre la marine gabonaise, respectivement mi-2015 et mi-2016. Le contrat a été signé hier par Pascal Piriou et le ministre de la Défense du Gabon. Après sa rénovation, l’ex-Tapageuse sera livrée par Piriou Naval Services. Mise en service en 1988, cette unité de 54.8 mètres de long avait quitté la marine française en 2013 et devait initialement être cédée aux Philippines. Ce projet avait néanmoins échoué, La Tapageuse étant finalement reprise par PNS, qui l’a ramenée à Concarneau en décembre 2013. Le constructeur breton estime en effet que certains anciens bâtiments de la Marine nationale, encore en bon état au moment de leur désarmement, peuvent moyennant une remise à niveau technique trouver preneur sur le marché de l’occasion. Le bienfondé de cette approche a donc été prouvé avec le Gabon, qui a profité de la disponibilité de l’ex-Tapageuse pour compléter ses moyens, déjà composés de deux bâtiments de ce type.

 

La Tapageuse (© MICHEL FLOCH)

La Tapageuse (© MICHEL FLOCH)

 

Dans le même temps, Kership, la société commune de DCNS et Piriou créée au printemps 2013, place son premier OPV 50, qui sera réalisé à Concarneau. Il s’agit de l’un des nouveaux modèles proposés par la société, qui remporte ainsi son premier contrat à l’international. « Ce premier succès à l’export dans le domaine de l’action de l’Etat en mer démontre toute la pertinence de notre stratégie à deux temps : tout d’abord l’alliance avec au travers de Kership pour le volet construction, et ensuite des solutions globales en y associant les activités Services et Réparation Navale au travers de Piriou Naval Services », se félicite Pascal Piriou. Dans le cas du Gabon, l’offre mixte comprenant une unité neuve et un bateau d’occasion a, ainsi, permis de répondre aux besoins opérationnels, budgétaires et calendaires du client. Ce dernier va, ainsi, pouvoir renforcer rapidement et à moindre frais sa flotte, afin de faire face aux problématiques de sécurité maritime en Afrique de l’ouest.

 

L'OPV 50 (© KERSHIP)

L'OPV 50 (© KERSHIP)

Piriou