Défense
Piriou livre au Maroc le chaland de débarquement Sidi Ifni

Actualité

Piriou livre au Maroc le chaland de débarquement Sidi Ifni

Défense

La marine marocaine a pris livraison, le 25 juillet, du Sidi Ifni. Réalisé par le constructeur français Piriou dans ses sites de Lorient et Concarneau, ce chaland de débarquement construit en acier mesure 49.9 mètres de long pour 11 mètres de large. Doté de deux moteurs de 492 kW chacun, il peut atteindre la vitesse de 10 nœuds et affiche une autonomie de 1500 milles, par mer belle et vent faible (état de mer maximal de 2) tout en ayant un remplissage à 100% de ses capacités de bord, gazole et eau douce, combiné à une pontée de 10 tonnes.  La capacité de stockage de vivres et d’eau douce autorise des missions de 7 jours avec un équipage constitué de 22 marins.

Offrant un port en lourd de 300 tonnes, le Sidi Ifni, classé dans la catégorie des LCT (Landing Craft Tank), dispose d’une surface de chargement en pontée de 200 m² et d’une rampe à l’avant afin de charger ou débarquer dans un port comme sur une plage des véhicules, du fret ou du personnel.

 

Le Sidi Ifni (© : PIRIOU)

Le Sidi Ifni (© : PIRIOU) 

 

Equipé de deux grues de 3.3 tonnes à 10 mètres, le chaland pourra aussi assurer des missions de ravitaillement, notamment en gasoil mais aussi en eau douce, par exemple dans le cadre de l’assistance aux régions victimes de fortes sécheresses. A cet effet, le Sidi Ifni peut, en plus de ses propres réserves, transporter 105 m3 d’eau douce, soit deux caisses de fret d’une capacité totale de 35 m3 et six réservoirs souples contenant 70 m3. Il sera également possible d’embarquer un osmoseur conteneurisé offrant une capacité de 100 m3 par jour. Le chaland pourra si besoin se raccorder au réseau de distribution d’eau potable local existant.

Destiné à évoluer dans les eaux côtières du Maroc, ce chaland a été conçu par Piriou Ingénierie sur la base du design développé pour des barges civiles, à l’image du Caribdésir II, livré fin 2012 par le constructeur breton à la compagnie guadeloupéenne Transport Maritime des Dépendances (TMDD). La déclinaison de ce modèle pour les besoins militaires permet à Piriou d’étoffer sa gamme de vedettes et patrouilleurs commercialisée via Kership, sa filiale commune avec DCNS.

Alors que Piriou a assuré ce mois-ci, pendant deux semaines, la formation de son équipage, le Sidi Ifni doit quitter Concarneau fin juillet. Il rejoindra son port base d’Agadir, escorté par le patrouilleur Bir Anzarane. « Ce contrat avec la Marine Royale Marocaine était un premier pas au Maroc et cette collaboration réussie se poursuit actuellement avec la refonte de l’OPV Rais Bargach ainsi que la commande d’un second navire, le BHO2M. Elle est la confirmation de notre capacité à exporter nos savoir-faire et nos produits civils, et militaires grâce à notre filiale Kership », se félicite Vincent Faujour, directeur général du groupe Piriou.

 

 

Pour mémoire, le BHO2M est un bâtiment hydrographique et océanographique multi-missions commandé fin juin pour la marine marocaine. Dérivé des bâtiments multi-missions (B2M) réalisés par Piriou pour la flotte française, ce navire de 72 mètres sera livré mi-2018 (voir notre article détaillé sur le BHO2M).

Piriou Maroc