Construction Navale
Piriou livre un palangrier et deux remorqueurs

Actualité

Piriou livre un palangrier et deux remorqueurs

Construction Navale

Les chantiers vietnamiens de Piriou ont achevé trois navires. Le premier est le palangrier congélateur Cap Kersaint, qui vient d’être livré à l’armement Cap Bourbon, filiale du groupe Le Garrec. Destiné à la pêche à la légine dans les eaux des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF), ce navire de 59.45 mètres de long pour 12.8 mètres de large est taillé pour les conditions de mer difficiles du sud de l’océan Indien et dispose d’une classification glace (Ice 1C). Son appareil propulsif comprend deux groupes électrogènes principaux, un groupe auxiliaire et deux propulseurs azimutaux. Alors que ces derniers améliorent la manoeuvrabilité par rapport aux traditionnelles lignes d'arbres, le choix d’une architecture diesel-électrique permet, selon Piriou, « une souplesse dans la gestion de l’énergie, une maintenance simplifiée et une économie de carburant ». Les soutes à gasoil peuvent contenir 460 m3 et la capacité en eau douce est de 87 m3, offrant une grande autonomie au navire. Le Cap Kersaint se distingue également par un système de « moonpool », ouverture centrale dans la coque permettant de récupérer les lignes. Ce système accroît la sécurité de l’équipage pendant les opérations de pêche et offre une meilleure protection de l’environnement. A ce titre, le palangrier est équipé à l’arrière d’une petite rampe dissimulée à la vue des oiseaux marins afin d’éviter la prédation et la mortalité aviaire.

Après avoir réalisé la série des six palangriers austraux de 55 mètres livrés entre 2001 et 2009 (Ile de Bourbon et Albius pour SAPMER, Mascareignes III pour Amas Pêche, Cap Horn I pour Cap Bourbon, L’île de La Réunion pour Comata et Saint-André pour Pêche Avenir), auxquels s’est ajoutée la refonte du Croix du Sud de Sapmer, Piriou estime que le Cap Kersaint ouvre une nouvelle page. « Ce palangrier, plus sûr et plus économe, est la première étape du renouvellement de la flotte de pêche à la légine dans les ZEE (Zones Economiques Exclusives) des Terres Australes et Antarctiques Françaises. Notre collaboration étroite avec l’armement Cap Bourbon nous a permis de faire évoluer notre connaissance sur ce type de navire et de maintenir notre position de leadership dans ce secteur. A travers ce prototype développé avec le bureau d’études norvégien Skipsteknisk, nous avons ainsi démontré notre capacité de construire au Vietnam des navires de pêche au standard des pays du Nord de l’Europe, zone qui constitue un marché cible important », explique Vincent Faujour, directeur général du groupe naval français.

 

Le Cap Kersaint (© PIRIOU)

Le Cap Kersaint (© PIRIOU)

 

Suite aux séries des thoniers-senneurs de 80 et 90 mètres réalisés pour Sapmer, le site Piriou de Nha Be, près d’Ho Chi Minh Ville, ajoute donc une corde à son arc. Après le chantier de Ben Luc, ouvert en 2007 et spécialisé dans les constructions en aluminium, la seconde implantation vietnamienne de Piriou, active depuis 2008 et travaillant sur les coques en acier, a par ailleurs achevé deux autres bateaux. Il s’agit de remorqueurs de 30 mètres réalisés pour Boluda France. Destinés à Saint-Nazaire et Dunkerque, les VB Ouragan et VB Cyclone ont été acheminés en France par cargo et débarqués hier dans les bassins nazairiens (voir notre article détaillé sur le sujet). 

 

Le VB Ouragan en cours de débarquement hier (© MER ET MARINE)

Le VB Ouragan en cours de débarquement hier (© MER ET MARINE)

Chantier Piriou | Toute l'actualité du groupe naval breton