Défense
Piriou vend trois patrouilleurs au Sénégal

Actualité

Piriou vend trois patrouilleurs au Sénégal

Défense

Le Sénégal a passé commande à Piriou de trois patrouilleurs lance-missiles du type OPV 58 S. Le contrat, qui a été signé hier à l’occasion d’une visite du premier ministre français au Sénégal, doit entrer en vigueur début 2020. D’une durée de 44 mois, il verra la réalisation des bâtiments en Bretagne, entre le site Piriou de Concarneau et le chantier Kership de Lorient, avec à l’issue de leur livraison une période de soutien que Piriou conduira au Sénégal, où l’industriel breton s’est implanté fin 2017 en s’associant avec la société Ngom & Frères. « Cette implantation à Dakar, dont l’activité a démarré dès 2018, se consacre à l’entretien et la maintenance navale des navires de la zone (pêche, marine nationale sénégalaise et autres administrations) ainsi que la construction de petites unités (pêche). Cette activité sera d’autant renforcée lors de l’arrivée des futurs OPV58 dont le Service Après-Vente et la maintenance seront assurés par l’entité Piriou Ngom Sénégal », explique le groupe de Concarneau.

Longs de 62.2 mètres pour une largeur de 9.5 mètres et un tirant d’eau maximal de 2.9 mètres, les OPV 58 S auront une coque en acier et une superstructure en aluminium. Capables d’atteindre 21 nœuds et de franchir 4500 milles à 12 nœuds, pour une autonomie de 25 jours, ils pourront accueillir jusqu’à 48 personnes, dont 24 membres d’équipage.

 

(© : PIRIOU)

(© : PIRIOU) 

 

L’armement des futurs patrouilleurs sénégalais sera conséquent puisqu’ils disposeront, selon les images diffusées hier, de quatre missiles antinavire (des Marte Mk2N italiens selon nos informations), MBDA fournissant également un système surface-air à très courte portée Simbad RC, avec deux missiles Mistral 3 prêts à l’emploi (portée jusqu’à 8 kilomètres) contre des cibles aériennes ou des menaces asymétriques de type embarcations suicides. Les bâtiments seront également équipés d’une tourelle de 76mm et d’artillerie légère (avec semble-t-il deux canons télé-opérés de 20mm Narwhal mais cela n'est pas confirmé), ainsi que deux grandes embarcations d’intervention semi-rigides mises en œuvre depuis des rampes à la poupe. La plage arrière pourra, enfin, accueillir deux conteneurs afin d’accroître les capacités en matériel selon les missions.

Les OPV 58 S seront les plus grands et les plus puissants bâtiments de la marine sénégalaise, qui a fortement renouvelé ses moyens navals ces dernières années, se fournissant d'ailleurs essentiellement en France. En 2016, le chantier vendéen Ocea lui a ainsi livré le Fouladou, un OPV de 58 mètres ; qui a suivi le Kedougou, patrouilleur de 45 mètres vendu par Raidco Marine, réalisé à Lanester et entré en service en 2015. Deux ans auparavant, le constructeur Ufast de Quimper avait quant à lui achevé pour le Sénégal un premier patrouilleur de 33 mètres, le Ferlo, deux autres unités de ce type ayant été mises en chantier cette année pour l'Hassmar, la Haute autorité sénégalaise de la coordination de la sûreté maritime et de la protection de l'enviroment marin. 

Piriou