Vie Portuaire
Plan de relance : La mobilisation continue dans les ports autonomes

Actualité

Plan de relance : La mobilisation continue dans les ports autonomes

Vie Portuaire

Alors que la fédération nationale des ports et docks CGT appelle à cesser le travail dans tous les ports autonomes vendredi, grutiers et ouvriers sont toujours très mobilisés dans les différents établissements. A Marseille, si tous les terminaux fonctionnent, « l'activité marche toujours au ralenti », faisait-on savoir ce matin au PAM. Alors que les dockers marseillais, solidaires des personnels publics, n'ont pas travaillé à Fos lors du shift 3, d'hier 20 H à ce matin 3H, la CGT a prévu une assemblée générale à 13H30. Un arrêt de travail aura donc lieu lors du shift 2, alors que les dockers devraient poursuivre leur mouvement de protestation ce soir pendant le shift 3. Un préavis aurait par ailleurs été déposé à Marseille-Fos du 11 au 21 mai.
Au Havre, second port français, l'activité conteneurs est toujours fortement perturbée. Le PAH compose avec plusieurs mouvements par semaine, les lundis et mardis soir pour les shifts de nuit, le vendredi à partir de 6H (jusqu'à 6H le lendemain) et le samedi à 15H pour une grève de 24H. Selon la direction du PAH, le trafic de conteneurs a été réduit de moitié la semaine dernière.
En ce qui concerne Dunkerque, la mobilisation continue sur le port Est, où l'activité reste perturbée. Comme dans les autres ports autonomes, un préavis de grève de 24 H a été déposé pour vendredi à compter de 6H du matin.
Quatrième port autonome français, Nantes Saint-Nazaire est aussi au coeur du conflit. En plus de la journée d'action de vendredi, les heures accomplies en dehors des horaires normaux, le travail de nuit, le travail le week-end et la mobilité entre les sites amonts et avals ne sont plus assurés par les grévistes. Dans l'estuaire de la Loire, ce sont près de 100% des grutiers et ouvriers qui suivent le mouvement.
Si elle considère que le plan de relance des ports contient des avancées, la CGT refuse toujours le transfert des personnels de manutention au secteur privé. Le rapport de force, instauré il y a plus de trois semaines, se poursuit donc avec le gouvernement, le projet de loi ayant été adopté en conseil des ministres le 23 avril. Il sera examiné par le parlement mi-mai.
Le 15, les personnels des ports autonomes sont d'ailleurs appelés à se joindre à la grande journée d'action nationale pour la défense du service public.

Divers Ports