Nautisme
Plastimo de retour dans son berceau lorientais

Actualité

Plastimo de retour dans son berceau lorientais

Nautisme

C'est bien un retour sur ses bases, que va opérer Plastimo. L'entreprise, qui a fêté ses 50 ans l'an dernier, s'apprête à retrouver quatre des sept nefs du bloc K2 de la base des sous-marins de Lorient, qu'elle occupait entre 1998 et 2010. Avant que l'entreprise ne soit en partie démantelée par l'aventure Navimo, et ne finisse par se retrouver au bord du précipice, en 2012, jusqu'à sa reprise par Alliance marine. Pourtant, ce n'était pas le scénario privilégié il y a encore un an. L'idée, alors, était bien de migrer au Rohu (Lanester), et d'investir les locaux occupés par le chantier naval Alliaura jusqu'à sa liquidation. « Mais ça s'est révélé irréalisable, pour des questions de mises aux normes », explique Yann Cornec, directeur de Plastimo. « La facture dépassait les deux millions d'euros et ne pouvait pas être prise en charge par le bailleur. On a également étudié la possibilité d'y

Port de Lorient