Science et Environnement
Pléiades photographie la nouvelle île surgie en mer d’Arabie

Actualité

Pléiades photographie la nouvelle île surgie en mer d’Arabie

Science et Environnement

L’un des deux satellites d’observation de la constellation Pléiades a assisté à  la naissance d’une nouvelle île en mer d’Arabie. « Zalzala Koh », comme elle a été appelée, a surgi subitement au large du port pakistanais de Gwadar le 25 septembre suite à un tremblement de terre. Le lendemain, Pléiades, depuis son orbite à 695 km au dessus de la Terre, a photographié l’île grâce à ses capteurs optiques à haute résolution. A partir de cette image satellite, les géo-experts d’Astrium Services, basés à Toulouse, ont réussi à déterminer les dimensions de Zalzala Koh. Celle-ci mesure 175.7 mètres de long pour 160.9 mètres de large, sa surface étant de 22.726 m².  

 

Conçus par Astrium, filiale d’EADS, Pléiades 1a, lancé en décembre 2011, et Pléiades 1b, mis en orbite en décembre 2012, sont des satellites civilo-militaires autorisant des prises de vue jusqu’à 1500 km autour de leur position. Ils peuvent produire 450 images par jour, avec une résolution de 70 cm (50 cm après traitement) sur une largeur d’image de 20km. 

 

Concernant la formation de Zalzala Koh, les scientifiques penchent pour l'éruption d'un volcan de boue suite au puissant séisme, d'une magnitude de 7.7 sur l'échelle de Richter, qui a secoué le Pakistan le 25 septembre, faisant plusieurs centaines de morts. Il s’agit donc, à priori, d’un monticule de sédiments et de roches relativement « fragile », qui devrait s’éroder au fil du temps sous l’effet des conditions marines. Le phénomène serait, en tous cas, extrêmement rare.

 

 

- Voir notre article sur l'observation spatiale 

 

 

Un satellite Pléiades (

Un satellite Pléiades (© ASTRIUM)

Astrium