Marine Marchande
P&O Ferries : 1100 personnels au chômage technique et adaptation dans le Détroit

Actualité

P&O Ferries : 1100 personnels au chômage technique et adaptation dans le Détroit

Marine Marchande

Comme ses homologues, la compagnie britannique est largement impactée par la crise du coronavirus, même si l’activité fret demeure pour assurer les approvisionnements du Royaume-Uni. L’arrêt du tourisme et donc la réduction drastique du nombre de passagers transportés entrte le Royaume-Uni, la France et l'Irlande s’est traduite par la mise au chômage technique, la semaine dernière, de 1100 salariés de P&O Ferries, essentiellement les personnels hôteliers des navires qui assurent habituellement le service aux passagers (restaurants, bars, boutiques…) Les personnels qui n'ont plus d'activité devraiient bénéficier du système d'aide mis en place par le gouvernement britannique et toucher environ 80% de leur salaire. 

Quant à la flotte en elle-même, elle a aussi été adaptée au trafic, qui a évidemment fortement baissé et ne reste actif que pour le fret, avec des flux logiquement en baisse. Il n’y a pour le moment pas de fermeture de ligne mais la voilure évolue en fonction des besoins, notamment sur le principal service de P&O Ferries, celui reliant Calais et Douvres. Seuls quatre navires y sont désormais exploités, à savoir les grands ferries Spirit of Britain et Spirit of France, ainsi que les Pride of Kent et Pride of Canterbury. Le Pride of Burgundy est pour le moment en stand-by à Calais, avec équipage à bord et pouvant être remis en ligne en cas de besoin. Il a bien effectué hier un aller-retour entre Calais et Douvres, mais seulement pour son avitaillement et une relève d'équipage. Quant au fréteur European Seaways, il est désarmé à Tilbury. La baisse du trafic peut s'observer au niveau des accès routiers vers le port de Calais, ultra-fréquentés en temps normal, ainsi que les zones d'attente des véhicules, plus ou moins désertes. Il n'y a en tous cas, contrairement à l'habitude, pas d'attente pour embarquer sur les ferries. Seul un flux constant de camions demeure, avec en moyenne une centaine de pièces de fret à bord par traversée, les navires ayant pour seuls passagers les chauffeurs de ces véhicules.

« P&O Ferries fait un travail vital pour assurer l'approvisionnement en nourriture, médicaments et autres marchandises à des millions de personnes. En moyenne, nous transportons 25.000 pièces de fret entre la France et la Grande-Bretagne chaque semaine. La traversée Calais-Douvres est également critique pour l'économie de la France, ainsi que du Royaume-Uni, de l'Irlande et de l'Union européenne au sens large. Je tiens à remercier chacun des membres de l'équipe P&O Ferries, en particulier nos collègues de Calais, qui assurent la circulation des marchandises pendant cette crise. Le bien-être de millions de personnes en dépend. J'exhorte tous les gouvernements à soutenir l'engagement de nos collègues en désignant les travailleurs portuaires comme des travailleurs clés, afin de sécuriser davantage la circulation des marchandises », a déclaré le 25 mars, dans un communiqué, Janette Bell, la patronne de P&O Ferries.

L'activité de la compagnie pourrait néanmoins baisser dans les semains à venir en raison des mesures de confinement en vigueur au Royaume-Uni, qui vont avoir un impact important sur la consommation des ménages britanniques. 

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

P&O Ferries | Toute l'actualité de la flotte de ferry Coronavirus | Toute l'actualité Covid-19 dans le secteur maritime