Marine Marchande
P&O Ferries veut supprimer plus de 1000 emplois

Actualité

P&O Ferries veut supprimer plus de 1000 emplois

Marine Marchande

La compagnie P&O Ferries a annoncé lundi qu’elle allait supprimer 1100 postes sur les 4000 personnes qu’elle emploie, rapporte la presse britannique, notamment le Guardian. Des mesures jugées nécessaires pour faire face à l’épidémie de coronavirus qui a provoqué l’effondrement du transport de passagers sur le transmanche.

Un porte-parole a indiqué qu’il fallait redimensionner l’entreprise « pour créer un P&O Ferries viable et durable pour passer à travers le Covid-19. Malheureusement, en raison du nombre réduit de navires que nous exploitons et du ralentissement continu des activités, nous entamons une procédure de consultation avec une proposition visant à licencier environ 1100 de nos collègues. » Il serait d’abord question de départs volontaires.

Le 4 mai, P&O s’était félicité du soutien accordé par le gouvernement britannique aux opérateurs de ferries. La compagnie avait dit « apprécier » cette aide dont le montant n’a pas été divulgué. Racheté par le groupe dubaïote DP World, il y a un an, P&O Ferries avait demandé 150 millions de livres (171 millions d’euros) pour rester à flot.

Des syndicats ont accusé DP World de profiter de la crise pour rogner salaires et acquis sociaux, tout en remplaçant des marins britanniques par des équipages étrangers. Des marins français sont-ils concernés ? P&O n’a pu être joint dans l’immédiat. 

La situation des armements transmanches, pris entre la perspective et les modalités non clarifiées du Brexit à la fin de l'année et l'arrêt du trafic passagers lié à la pandémie, semble compliqué. Pour tous, il est difficile d'avoir la moindre visibilité sur la saison estivale, ce qui se traduira sans doute par un volume d'emplois saisonniers fortement réduit. La même question pourrait peut-être se poser pour le personnel permanent ADSG, pour l'instant soutenu, pour les contrats en droit français, par le chômage partiel.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.