Construction Navale
Pods Mermaid : Royal Caribbean et Rolls-Royce trouve un accord amiable

Actualité

Pods Mermaid : Royal Caribbean et Rolls-Royce trouve un accord amiable

Construction Navale

Après 10 ans de litige, le groupe américain Royal Caribbean Cruises et le motoriste britannique Rolls-Royce ont annoncé avoir conclu un accord amiable. C'est l'affaire des défaillances rencontrées sur les pods (moteurs électriques placés dans des nacelles orientables) équipant les quatre paquebots de la classe Millennium. Construits à Saint-Nazaire pour Celebrity Cruises, filiale de RCC, ces navires, livrés entre 2000 et 2002, ont rencontré de nombreux problèmes avec leurs pods, provoquant de longues immobilisations et des annulations de croisières. Initialement, les pods Mermaid étaient produits par Rolls-Royce et une filiale d'Alstom (alors propriétaire des chantiers de l'Atlantique) mais le groupe français s'est désengagé de cette activité, après sa restructuration au début des années 2000. Le litige ne concernait donc plus que le motoriste britannique, qui s'est engagé à verser 65 millions de dollars à son client (et évite ainsi les tribunaux, où il aurait pu être condamné à verser des centaines de millions de dollars de dommages et intérêts). « Travaillant ensemble, Royal Caribbean et Rolls-Royce ont, avec succès, amélioré la fiabilité du design », indique la compagnie de croisière américaine. De son côté, le motoriste se dit satisfait d'avoir trouvé une solution aux problèmes rencontrés par les moteurs des Millennium et d'avoir amélioré leur fiabilité.
Initiée en Finlande à la fin des années 90 (moteurs Azipods), la technologie des pods a été introduite dans la gamme Rolls-Royce avec les Mermaid installés sur les paquebots de Celebrity. Selon plusieurs spécialistes, le principal problème fut de limiter à seulement deux le nombre de pods sur ces bateaux (contre quatre sur le Queen Mary 2, ou deux pods et une ligne d'arbres sur les paquebots réalisés à l'époque en Finlande). Sans doute trop puissants (19.5 MW), ils engendraient trop efforts de structure. Les pods Mermaid de plus faible puissance, comme ceux (11 MW) installés sur les Bâtiments de Projection et de Commandement (BPC) de la Marine nationale, ne rencontrèrent en revanche pas de problème.

Pod Mermaid sur le BPC Mistral (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Pod Mermaid sur le BPC Mistral (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Rolls-Royce Royal Caribbean | Actualité de la compagnie de croisière