Vie Portuaire
Point de vue : Quel avenir pour la sûreté des installations portuaires ?

Actualité

Point de vue : Quel avenir pour la sûreté des installations portuaires ?

Vie Portuaire

La mise en application du code ISPS (1) au 1er juillet 2004 et l'ajout du chapitre XI-2 à la convention SOLAS (2) ont imposé aux navires et aux installations portuaires des mesures pour renforcer la sûreté, c'est-à-dire pour lutter contre les risques intentionnels (trafics, détournements, vols, piraterie, terrorisme). Par une directive applicable au 15 juin 2007, le Parlement européen à étendu l'essentiel de ces mesures aux ports eux-mêmes, dans leur globalité. La France a, par décrets et arrêtés, précisé un certain nombre de points, durcissant parfois les dispositions prescrites par l'OMI (3) et par le Parlement européen.

Peut-on faire un parallèle avec la sûreté aéroportuaire ?

La problématique présente en effet certaines similarités avec la sureté portuaire même si les solutions organisationnelles et matérielles restent très différentes. Les aérogares sont par nature