Science et Environnement
Polar Pod : Le projet de station dérivante de Jean-Louis Etienne

Actualité

Polar Pod : Le projet de station dérivante de Jean-Louis Etienne

Science et Environnement

C’est un projet un peu fou, comme Jean-Louis Etienne les aiment. Une démarche innovante, une audace technologique et une possibilité rare de faire avancer la science dans ces eaux australes que l’on connaît si mal. Ce projet, c’est Polar Pod. Un drôle d’engin, cet observatoire habité perché au bout d’un mât, qui va dériver, sans assistance mécanique, pendant des mois dans le courant circumpolaire antarctique. Une base avancée pour effectuer des prélèvements réguliers et sur de longues distances dans l’océan austral. Une zone où les scientifiques ne peuvent actuellement s’appuyer que sur les bases des terres australes et antarctiques françaises et les campagnes océanographiques. Mais également beaucoup sur des modèles obtenus en laboratoires à partir de données satellites.

De nombreux programmes scientifiques

Le programme Polar Pod Expedition que Jean-Louis Etienne vient de lancer est donc l’occasion d’augmenter ces mesures « in situ », dans un courant qui recèle de nombreuses ressources scientifiques. Ceci en raison de son absorption en CO2 et des conséquences que cela a sur la courantologie ou la biologie marine, notamment sur la présence de plancton, dont on sait désormais l’importance dans l’équilibre des océans. Le « docteur » Etienne est allé voir ces chercheurs qu’il connaît