Divers
Pôles de compétitivité: Deux projets maritimes retenus par le gouvernement

Actualité

Pôles de compétitivité: Deux projets maritimes retenus par le gouvernement

Divers

105 projets de pôles de compétitivité étaient en lice dans tout le pays. 67 ont été retenus hier par le gouvernement dont seulement 9 à vocation mondiale. Deux de ces grands ensembles sont dédiés à la mer. Le premier en Bretagne. "Sea-Nergie" sera consacré à l'océanographie, la construction navale civile et militaire ainsi qu'à la pêche. Le second, baptisé "Mer, sécurité et sûreté", regroupera les entreprises navales de la région Provence Alpes Côte d'Azur dans le domaine de la surveillance des côtes et de la protection du littoral, notamment contre les trafics et la pollution. L'objectif de ces pôles est de développer les interactions entre les différents secteurs économiques maritimes. Le leader européen de la construction navale militaire est présent dans ces deux pôles. DCN emploie 12.000 personnes en France et pour son président, Jean-Marie Poimboeuf, l'obtention de ces labels constitue: "une véritable reconnaissance du tissu économique maritime. Le milieu marin représente 75% des échanges mondiaux et fait vivre 500.000 personnes en France". L'entreprise compte profiter de ces pôles pour développer son savoir faire dans le domaine sensible de la sécurité maritime mais aussi, sur les drônes sous-marins. Les deux grands pôles bénéficieront d'importantes subventions de la part de l'Etat et de l'Union Européenne.
A noter que le pôle EMC2 a été retenu en Loire-Atlantique et Vendée comme pôle à vocation nationale et régionale. Porté par Airbus, Alstom Marine, Beneteau et DCN, il sera spécialisé dans la réalisation de matériaux complexes, comme les matériaux composites.

Groupe Bénéteau Naval Group (ex-DCNS) Pôles de compétitivité