Pêche
Police des pêches: le Floréal appareille pour le sud de l'océan Indien

Actualité

Police des pêches: le Floréal appareille pour le sud de l'océan Indien

Pêche

Basée à la Réunion, la frégate de surveillance Floréal a quitté lundi Port-des-Galets. Le bâtiment a appareillé pour une mission de surveillance et de police des pêches dans les zones économiques exclusives françaises des îles Crozet, Kerguelen, Saint-Paul et Amsterdam. Ces trois archipels, situés à plus de 3000 kilomètres au sud de la Réunion, sont connus sous le nom de Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) et gérées administrativement par la préfecture des TAAF. Dans le cadre de la coopération avec la marine australienne, deux contrôleurs des pêches australiens ont rejoint l'équipage du Floréal pour la mission. Avec eux encore le Floréal poussera plus au sud, vers les îles australiennes de Heard et Mac Donald, pour y étendre sa surveillance.
Les ZEE française et australienne autour de ces terres sont très riches en langouste et surtout en légine. Cette dernière est très appréciée au Japon et aux Etats-Unis. L'attribution de licences de pêches à un très petit nombre de navires permet de protéger cette ressource économique et ce patrimoine écologique contre d'éventuels braconniers. Seuls sept navires français sont autorisés à pêcher dans ces eaux. La protection de cette ressource fragile implique donc la surveillance de cette zone, le contrôle de la pêche et la recherche des éventuels « pêcheurs pirates ».

Police des pêches (© : MARINE NATIONALE)
Police des pêches (© : MARINE NATIONALE)

Comme le rappelle la Marine nationale, la principale difficulté de cette mission réside dans l'étendue de la zone à couvrir. En effet, les ZEE s'étendent dans un rayon d'environ 370 km (200 nautiques) autour de chacune de ces terres. Pour remplir sa mission, le Floréal dispose des moyens de détection du bord (radars et optique) ainsi que de son hélicoptère Panther . Il pourra en outre compter sur les informations transmises par les satellites des marines françaises et australiennes et par les pêcheurs sur place.
Construit à Saint-Nazaire et achevé par DCNS à Lorient, le Floréal a été admis au service actif en 1992. Premier d'une série de 6 frégates de surveillance, il mesure 93.5 mètres de long pour un déplacement de 2950 tonnes en charge. Armé par 83 marins, il dispose d'un canon de 100mm, 2 canons de 20mm et 2 missiles antinavire Exocet MM38.

Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française