Science et Environnement

Fil info

Pollution plastique : Wings of the Ocean embarque sur le 3 mâts Kraken

Science et Environnement

Fondée par Julien Wosnitza, 24 ans et Sébastien Fau, 33 ans, l’association Wings of the Oceans a pour objectif depuis octobre 2018 de partir à la conquête des mers, à bord du Kraken, trois mats datant de 1974, pour lutter contre la pollution plastique océanique. Fort d’un équipage de 38 personnes dont 24 éco-volontaires, le Kraken a déjà parcouru 1 800 milles, récupéré 170 kg de plastique et transporté 950 bouteilles de vin !

Un premier voyage d’Amsterdam aux Canaries : dépollution des mers, des plages, sensibilisation et formation à la navigation :

La Kraken, parti de Cherbourg en janvier 2019 avec pour objectif Madère, les Canaries et les Açores durant l’hiver 2019 a la particularité d’être à la fois un navire-école et un bateau d’expédition. Sa première mission : la dépollution des mers. Julien Wosnitza et Sébastien Fau, fondateurs de l’association Wings of the Oceans, passés par l’ONG Sea Shepherd et agités de ne pas pouvoir passer plus à l’action face à un problème majeur de l’époque contemporaine, la pollution plastique océanique, décident de récupérer le trois-mâts. Une fois bien équipés et surtout, accompagnés de 24 éco-volontaires, l’équipage prend le large.

24 éco-volontaires à bord pour assurer le ramassage des déchets en mer et le long des plages :

Pendant toute l’expédition du Kraken, chaque membre de l’équipage participe aux tâches quotidiennes nécessaires au bon fonctionnement du bateau et chacun contribue au ramassage des déchets, que ce soit en mer ou le long des plages. Chacun alimentera également la base de données de l’observatoire Pelagis. Cet observatoire récolte toutes les observations sur les mammifères marins. Aujourd’hui situé à Madère, le Kraken a prévu de poursuivre sa route jusqu’aux Canaries et aux Açores où l’association Wings of the Ocean assurera des formations de sensibilisation aux déchets dans les écoles locales. Enfin, les scientifiques embarqués donneront régulièrement état de leurs recherches à travers plusieurs conférences.

Déjà 1 800 milles parcourus et 170 kg de plastique récupérés

Pour assurer sa mission, l’association Wings of the Oceans a fait appel à la société Thomsea. Spécialiste de la collecte de déchets par chalutage, Thomsea a permis au Kraken de se doter de tout le matériel nécessaire. Les déchets stockés à bord seront acheminés vers les mairies locales ayant des moyens de recycler les déchets ou seront ramenés sur le continent où Citeo se chargera de leur recyclage. Depuis sa toute première mission en octobre 2018, le Kraken a déjà parcouru 1 800 milles et récupéré 170 kg de plastique des océans. « Nous sommes conscients que ce que nous faisons au quotidien ne permettra pas d’éradiquer la pollution plastique océanique. Mais nous souhaitons montrer l’exemple ou tout du moins, être source d’inspiration. Montrer et prouver qu’il faut agir sans plus tarder. Nous invitons tous ceux, sensibilisés ou sensibles à la cause de rejoindre l’aventure ! Par ailleurs, nous sommes à la recherche de mécènes pour financer et mener à bien le projet », conclut Julien Wosnitza.

Communiqué de Wings of the Ocean