Divers
Pollution : Vigipol étend son action au niveau national

Actualité

Pollution : Vigipol étend son action au niveau national

Divers

Depuis l’Erika en 1999, la Bretagne n’a pas eu à subir de marée noire. Mais le transport maritime évoluant, les collectivités littorales restent soumises à un risque de pollution toujours aussi important, avec des substances potentiellement plus dangereuses. C’est dans ce contexte que Vigipol, Syndicat mixte de protection du littoral breton, a décidé d’étendre son champ d’action à tout le territoire français. Une réunion extraordinaire présentant ce nouveau cap s’est tenue samedi, au cinéma l’Étoile de Carantec en présence de 120 maires, délégués, représentants des collectivités départementales et régionales.

Ce comité syndical, animé par le président Joël Le Jeune et la directrice Sophie Bahé, a validé les grands principes de la nouvelle organisation. Parmi ceux-ci, il faut retenir la répartition du personnel de Vigipol entre une équipe nationale à l’expertise forte et des antennes régionales, animées par des chargées de mission Infra Polmar, ainsi que le développement de l’institutionnalisation du Pool Experts pour lui donner une plus grande lisibilité et légitimité.

Un risque de pollution qui se complexifie

Chaque type de pollution entraîne des contraintes de gestion différentes et nécessite une adaptation constante des autorités maritimes et terrestres. Le risque de pollution maritime accidentelle ne diminue pas, il change de nature et se complexifie : transport de produits chimiques par conteneurs, gigantisme des navires, perte de cargaison, etc. « Plus Vigipol rassemblera de collectivités, plus ses actions et propositions seront entendues », a souligné le président Joël Le Jeune.

Vigipol, dont le siège est à Lannion, a été créé suite à la marée noire de l’Amoco Cadiz, en 1978, pour rassembler les collectivités littorales victimes de la pollution, défendre leurs intérêts devant les tribunaux et obtenir réparation et indemnisation des dommages subis. Aujourd’hui, fort de plus de 40 ans d’expérience, Vigipol rassemble 130 communes du littoral breton, les départements du Finistère, des Côtes-d’Armor et de la Manche, ainsi que la région Bretagne. Vigipol défend les intérêts de ses adhérents face aux risques liés au trafic maritime au large des côtes, au travers de missions de prévention des accidents, de préparation des collectivités à la gestion des pollutions et de réparation des dommages.


Un article de la rédaction du Télégramme