Construction Navale
Polynésie : NSI livre le thonier Mereana 5

Actualité

Polynésie : NSI livre le thonier Mereana 5

Construction Navale
Pêche

Spécialisé dans les constructions en aluminium, le chantier Nautisport Industries (NSI) de Taravoa, à Tahiti, connait une belle activité dans la pêche. Il a livré la semaine dernière son cinquième thonier en quatre ans, et la production d’accélère.

Cette nouvelle unité s’appelle Mereana 5, un bateau commandé par l’armement polynésien MS Pacific Longliner. Basé à Papeete et destiné à la pêche fraiche, ce thonier de 19.5 mètres de long pour 6.2 mètres de large et 1.78 mètre de tirant d’eau affiche un déplacement de 98 tonnes en charge (44 lège). Equipé d’un moteur diesel Yanmar de 600cv, d’un réducteur et d’une ligne d’arbre, ainsi que deux groupes auxiliaires (2 x 85 kVA), il est armé par cinq marins et peut embarquer un observateur. Sa cale à poisson de 40 m3 est maintenue à une température de 0°. Le navire, qui dispose d’une machine de production de glace, compte également une cellule à appâts (-18°C) située sur le pont de pêche. Il est aussi doté d’une potence avec une portée de 2.5 mètres pour pouvoir manutentionner les grosses prises, sa capacité étant de 500 kg pour les débarques à quai et de 250 kg pour une utilisation en mer.

Trois autres unités à achever d’ici janvier 2021

Un sistership, le Mereana 6, sera livré par Nautisport Industries en juin 2020. Le chantier en est donc à son sixième thonier de type Longliner construit depuis 2016, après le Lady Chris 6 (21 mètres), le Lady Chris 7 (16.5 mètres) et le Lady Chris 8 (18.5 mètres) destinés à la pêche fraîche, puis l’Ulysse One, navire mixte (frais/congelé) de 23.5 mètres achevé l’an dernier. Une belle série qui va donc se poursuivre l’an prochain avec le Mereana 6, mais aussi un nouveau thonier mixte de 23.5 mètres, l’Ulysse 2 qui doit être achevé en décembre 2020. Et une unité supplémentaire de 19.5 mètres, le futur Tahitian Tuna, a déjà été commandé pour une mise en service en janvier 2021. « La pêche représente plus de la moitié de notre chiffre d'affaires, nous comptons sur deux thoniers livrés par an pour les quatre prochaines années », explique-t-on chez NSI.

 

L'une des deux vedettes extra-lagonaires livrées en 2016 à la Marine nationale (© NSI)

L'une des deux vedettes extra-lagonaires livrées en 2016 à la Marine nationale (© NSI)

 

Pêche, plaisance, plongée, services publics et Marine nationale

Le chantier tahitien continue parallèlement  de travailler sur d’autres secteurs d’activité, toujours avec des productions en alu. « Nous fabriquons également deux à trois bateaux de plongée par an, entre 25 et 35 pieds, deux à trois bateaux de plaisance et deux à trois transports de passagers entre 40 et 60 pieds. Le chantier est plein jusqu'en 2020, et chargé à 50% en 2021 ». De belles perspectives donc et une production diversifiée, avec aussi des réalisations pour des services publics et collectivités locales, ou encore pour l’armée française. Ainsi, après avoir livré en 2007 une vedette de surveillance à la Gendarmerie, les dernières réalisations de NSI en la matière furent pour la Marine nationale. Parmi elles, deux vedettes extra-lagonaires de 8.6 mètres capables d’atteindre 34 nœuds livrées en 2016. Conçues pour évoluer au-delà du lagon de Tahiti, les Mako et Tuamata sont destinées au transport de personnel et de fret, à la sécurité du plan d’eau lors d’évènements nautiques, au sauvetage en mer, à l’entrainement de plongeurs ou sont encore utilisées comme plastrons pour des exercices de lutte contre les menaces asymétriques au profit des bâtiments de la marine stationnés en Polynésie. NSI a également livré cette année à la base navale de Papeete la BN01, vedette de 11,6 mètres pouvant évoluer à plus de 30 nœuds. Elle est destinée elle-aussi aux missions classiques de transport de passagers et de fret, mais peut aussi servir à la projection de personnel de façon discrète (brigade de protection, équipe de sécurité, plongeurs, VIP…) vers la terre ou vers un navire.

 

La vedette BN01 livrée en 2019 à la Marine nationale (© NSI)

La vedette BN01 livrée en 2019 à la Marine nationale (© NSI)

 

Extension et recrutements

NSI emploie aujourd’hui 74 personnes et la société, avec le Mereana 5, a livré son 138ème bateau depuis sa création en 2007. Fort d’un carnet de commandes bien rempli et d’une activité en croissance, le chantier étoffe ses équipes et étend ses capacités : « Nous investissons tous les ans, en matériel ou en surface, le chantier est en cours d'agrandissement et nous recrutons en permanence ».

 

Le chantier (© NSI)

Le chantier (© NSI)

Le chantier (© NSI)

Le chantier (© NSI)

 

Polynésie Française | Actualité espace maritime polynésien