Croisières et Voyage
Ponant adapte ses systèmes de circulation d’air pour la reprise de ses croisières

Actualité

Ponant adapte ses systèmes de circulation d’air pour la reprise de ses croisières

Croisières et Voyage

Ponant devrait pouvoir reprendre une partie de son activité à la fin de cette semaine, avec notamment des destinations dans le nord de l'Europe. Le Bellot, flambant neuf et en attente en Norvège depuis sa livraison en mars par Vard, va ainsi rejoindre Reykjavik pour des croisières en Islande pendant que Le Boreal devrait se positionner au Svalbard.

Pour rassurer sa clientèle suite à la crise du Covid, la compagnie a mis en place une politique sanitaire stricte, qui a notamment bénéficié du dispositif Restart your Business de Bureau Veritas. Test PCR obligatoire pour tous les passagers à l’embarquement, désinfection des bagages, décontamination et prise de température pour la création à bord de ce que Ponant nomme « zone anti-covid ». Une fois ce « sanctuaire » créé, un autre protocole visant à sa préservation démarre : distanciation sociale, masques obligatoires, prise de température aux endroits stratégiques, nettoyage et désinfection renforcés ainsi que des mesures dédiées pour les escales. Le service médical est également renforcé et peut procéder à des tests à bord.

Dans le cadre de la préservation de la zone anti-covid, Ponant a mis en place une gestion très serrée de la circulation d’air, particulièrement en cause dans la propagation du Sars-Cov2, comme en témoignent notamment les cas du porte-avions Charles de Gaulle ou encore du paquebot Diamond Princess. Un point d’autant plus important au moment où les scientifiques avancent dans la compréhension de la transmission du virus et, pour 239 d’entre eux, dans une lettre ouverte à l’OMS, confirment que la voie aéroportée est particulièrement critique.

Comme beaucoup de compagnies, notamment Brittany Ferries ou Jifmar, Ponant annonce que désormais la ventilation sera renouvelée à 100%. Dans les locaux communs, il sera renouvelé cinq fois par heure minimum. Mais surtout, la compagnie annonce la mise en place d’un système de traitement d’air : un système de stérilisation par UV va ainsi traiter l’air avant sa circulation. Déjà plébiscité par d’autres compagnies, le système par UV-C, bien connu dans les milieux hospitaliers ou sensibles, ainsi que pour le traitement des eaux de ballast, désinfecte l’air en sortie de gaine en tuant les germes. En mode actif, il peut également désinfecter les surfaces à l’aide d’une lampe portable (comme le propose notamment Bio-UV).

Ponant précise également que des filtres seront placés et changés à chaque croisière et que les gaines et unités de climatisation seront maintenues propres en permanence. Les gaines pourront également être isolées en cas d’aspiration d’un air extérieur douteux, comme pourront l’être des cabines et locaux. Enfin, l’humidité de l’air - on sait que les gouttelettes sont un moyen de transport du virus - sera réglée précisément.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Ponant | Toute l'actualité de la compagnie de croisière française Coronavirus | Toute l'actualité Covid-19 dans le secteur maritime