Disp POPIN non abonne!
Croisières et Voyages

Actualité

Ponant annonce quatre nouveaux navires

Croisières et Voyages

On espérait qu'ils soient construits en France mais c'est finalement en Norvège qu'ils devraient voir le jour. C’est donc à Fincantieri, qui a réalisé ses précédents navires, que la compagnie française Ponant a choisi de confier ses quatre prochains navires d’expédition. Une lettre d'intention a été signée en ce sens avec le groupe italien, qui compte placer la future commande dans les chantiers de sa filiale norvégienne Vard. Premier investissement effectué depuis la reprise de la compagnie par Artemis, la holding de François Pinault, ces nouvelles unités d'environ 10.000 GT de jauge vont mesurer 128 mètres de long pour 18 mètres et disposeront de 92 cabines, soit une capacité en base double de 184 passagers. 110 membres d’équipage armeront ces bateaux qui seront classés glace. Dessinés par le bureau d'architecture nantais Stirling Design International, leur décoration intérieure a été confiée à Jean-Philippe Nuel, comme ce fut le cas pour les quatre précédentes unités de la classe Boréal, également conçues par SDI. La livraison par Vard de la série doit intervenir en 2018, les trois autres devant sortir d'ici la fin 2019. Habituellement, Vard réalise les coques des bateaux dans ses chantiers roumains, puis les fait remorquer en Norvège pour achèvement. Alors que les sites norvégiens du groupe sont en manque de commandes suite à l'effondrement du marché offshore, on ne sait toutefois pas encore si c'est ce shéma industriel qui sera retenu. Avant cela, il faudra bien entendu finaliser le contrat et boucler son montage financier. 

 

Les futurs navires de Ponant (© SDI)

Les futurs navires de Ponant (© SDI)

Les futurs navires de Ponant (© SDI)

Les futurs navires de Ponant (© SDI)

 

Elargir l'offre de croisières

Pour mémoire, Ponant dispose actuellement de cinq navires : le voilier Le Ponant (32 cabines) et les quatre unités de 122 à 132 cabines livrées par les chantiers italiens Fincantieri (dont Vard est une filiale) entre 2011 et 2015 : Le Boréal, L'Austral, Le Soléal et Le Lyrial. Tous sont immatriculés au registre français de Wallis-et-Futuna. 

Avec l’arrivée des nouveaux bateaux réalisés en Norvège, qui sont donc plus petits que les Boréal (142 mètres) et devraient bénéficier de standards plus élevés, Ponant compte élargir sa gamme de croisières en ajoutant à ses « expéditions blanches » vers l’Arctique et l’Antarctique, des « expéditions bleues » vers l’Océanie et des « expéditions vertes » en Amazonie, Costa-Rica, Papouasie-Nouvelle-Guinée et en Océan Indien.

 

Les futurs navires de Ponant (© SDI)

Les futurs navires de Ponant (© SDI)

 

D'autres projets à l'étude et une concurrence à prendre en compte

Alors que la compagnie française envisage de commander d'autres navires, dont une unité plus grosse (autour de 200 cabines), il s'agit aussi, pour elle, non seulement de développer sa capacité et de se diversifier, mais aussi de répliquer à une concurrence de plus en plus vive. Alors que Ponant est restée ces dernières années le leader inconsté des croisières polaires haut de gamme, de nouveaux acteurs entrent de manière très agressive sur ce marché, avec des unités de grand luxe, à l'image des nouveaux navires commandés par les compagnies américaines Crystal Cruises et Scenic. Et son grand concurrent européen, le Norvégien Hurtigruten, entend lui aussi renforcer son activité sur les croisières d'expédition, avec un doublement l'hiver prochain de sa présence en Antarctique et, là aussi, des projets de nouveaux navires à l'étude. 

 

Le Soléal (© PONANT)

Le Soléal (© PONANT)

 

Près de 30.000 passagers en 2015

En attendant, la compagnie française, fondée à Nantes en 1988 par de jeunes officiers de la marine marchande, a fait beaucoup de chemin depuis sa création. Reprise successivement par CMA CGM (2004) et le fonds d'investissement Bridgepoint (2012), qui lui ont permis de développer significativement sa flotte, Ponant a ouvert en 2015 un nouveau chapitre de son histoire avec la famille Pinault, qui lui donne à son tour les moyens de poursuivre sa croissance. Ayant enregistré en 2014 et 2015 une hausse d'activité annuelle de l'ordre de 20%, la compagnie, dont le chiffre d'affaires atteint desormais 145 millions d'euros, a accueilli l'an dernier près de 30.000 clients. 

 

Compagnie du Ponant