Croisières et Voyages
Ponant : Le Boréal, L’Austral et Le Lyrial sont bien arrivés à Marseille

Actualité

Ponant : Le Boréal, L’Austral et Le Lyrial sont bien arrivés à Marseille

Croisières et Voyages
Vie Portuaire

Ces trois navires de croisière de la compagnie française Ponant sont finalement arrivés hier matin à Marseille, où ils vont être désarmés à quai. Ne restera à bord qu’un noyau d’équipage pour la sécurité, le reste du personnel allant pouvoir rentrer à la maison.

Alors que Le Lyrial arrivait du Cap, en Afrique du sud, d’où il est parti le 18 mars, L’Austral et Le Boréal ont respectivement quitté les 24 et 29 mars Rio de Janeiro, où le rapatriement de leurs derniers passagers a pu être mené à bien. Les trois navires se sont rejoint en Atlantique et ont réalisé la fin du voyage de conserve. Ils ont même croisé le 13 avril, à l’ouvert du détroit de Gibraltar, le futur Commandant Charcot, premier paquebot brise-glace de l’industrie de la croisière, que Ponant doit mettre en service l’année prochaine. Réalisée par le chantier Vard de Tulcea, la coque de ce navire est partie de Roumanie le 29 mars afin d’être remorquée vers l’un des sites norvégiens de Vard, où elle sera achevée. Le convoi doit y arriver le 26 avril. 

 

Rencontre avec la coque du Commandant Charcot, en cours de remorquage vers la Norvège (

Rencontre avec la coque du Commandant Charcot, en cours de remorquage vers la Norvège (© SACHA LALANE)

Rencontre avec la coque du Commandant Charcot, en cours de remorquage vers la Norvège (

Rencontre avec la coque du Commandant Charcot, en cours de remorquage vers la Norvège (© SACHA LALANE)

 

Avec l’arrivée des Boréal, Austral et Lyrial, le port de Marseille abrite désormais six navires de croisière. S’y trouvaient déjà les paquebots Costa Smeralda et AIDAsol, ainsi que le navire de luxe Europa 2, ce dernier allant rentrer en Allemagne. Un autre paquebot, le MSC Magnifica, doit les rejoindre lundi.

Quant à Ponant, deux autres navires de la compagnie sont en route pour la France métropolitaine. Le Champlain et Le Dumont d’Urville ont quitté tous les deux la Martinique le 9 avril. Leur destination annoncée est pour le moment Saint-Malo, avec une arrivée indiquée à la fin du mois, sachant que Ponant a fait des demandes de mise à quai dans plusieurs ports hexagonaux, dont aussi Caen-Ouistreham. 

Concernant le reste de la flotte, le Lapérouse, en provenance de Nouvelle-Zélande, a pu rejoindre le 13 avril Nouméa, en Nouvelle-Calédonie. Le Soléal, qui a rallié en mars Papeete, demeure quant à lui en Polynésie française pour le moment.

Seuls trois bateaux de la compagnie ne se trouvent pas pour le moment en France ou en route pour un port tricolore. Il s’agit du Bougainville, toujours stationné aux Seychelles (il est depuis le 11 mars à Victoria), du tout nouveau Bellot, livré mars par Vard et qui est reste en attente au chantier de Søviknes, en Norvège, et enfin le voilier Le Ponant, qui est depuis le mois d’octobre en refonte à Gênes, en Italie.

Pour mémoire, les derniers clients de la compagnie encore embarqués sur certains navires ont été rapatriés fin mars, Ponant ayant fait rentrer chez elles 1500 personnes en une dizaine de jours suite à l’arrêt des croisières lié à l’épidémie de coronavirus. En date du 31 mars, un tiers du millier de membres d’équipage de la flotte avait aussi pu regagner leur domicile.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Compagnie du Ponant Port de Marseille