Croisières et Voyages
Ponant : le casse-tête du recrutement d’officiers français

Actualité

Ponant : le casse-tête du recrutement d’officiers français

Croisières et Voyages

Avec ses six nouvelles unités d’expédition de la classe Explorer Explorer et son futur paquebot brise-glace, Ponant disposera d'une flotte de 12 navires en 2021. Pour les armer, elle aura besoin de 2000 marins soit 500 - dont 200 officiers - de plus qu'actuellement. Dans un contexte de recrutement tendu, de nombreux armateurs étant actuellement en recherche d'officiers français, Ponant assure « recevoir un grand nombre de candidatures ». Mais s’il est vrai que la compagnie ne peine pas trop à trouver des lieutenants, son pouvoir de séduction liés aux voyages polaires comme exotiques étant encore fort chez les jeunes sortant d’école, ce n’est pas la même histoire avec les officiers confirmés. Au point que la compagnie va ratisser jusque chez les anciens marins de d’enseignement maritime ou encore dans des stations de pilotage.  Une situation qui s’explique par le fait que Ponant arme ses navires sous registre Wallis-et-Futuna, disposant d'un régime moins avantageux que le RIF, notamment en termes de congés payés. Et les salaires y seraient sensiblement inférieurs à ce qui se pratique aujourd’hui chez d’autres armateurs français.  

Pour attirer les officiers, jeunes et moins jeunes, Ponant met donc davantage en avant « des salaires évolutifs », « la carrière à progression rapide », la « qualité des navigations » ou encore « les destinations desservies par la compagnie ».  

Interrogée sur le profil de recrutement, Ponant indique que ceux-ci « se font en fonction des compétences et non du cursus d’étude. Ainsi, nous sélectionnons aussi bien des officiers polyvalents que des monovalents. Globalement, les effectifs embarqués sur les navires de la flotte sont à majorité  polyvalents ». Le calendrier de recrutement de ces 200 officiers d'ici 2021 n'a pas été précisé, mais devrait plus ou moins être calé sur les entrées en flotte des navires neufs.

En ce qui concerne le profil des états-majors, Ponant précise que tous les postes d'officiers pont sont confiés à des Français et ceux de la machine ouverts en priorité aux ressortissants tricolores.

 

Compagnie du Ponant