Construction Navale
Ponant : Le Commandant Charcot pourra-t-il être livré à l’heure ?
ABONNÉS

Actualité

Ponant : Le Commandant Charcot pourra-t-il être livré à l’heure ?

Construction Navale
Croisières et Voyages

Commandé à Vard, filiale du constructeur italien Fincantieri, le nouveau navire amiral de Ponant, tout premier paquebot brise-glace de l’industrie de la croisière, doit normalement entrer en flotte en mai 2021. Sauf que la crise du coronavirus a perturbé le programme de son achèvement. Pour mémoire, la coque du navire a été réalisée par le chantier Vard de Tulcea, en Roumanie, d’où elle est partie de 29 mars en vue de rejoindre l’un des sites norvégiens de Vard, celui de Søviknes, chargé de son armement et des essais. Mais avant d’arriver en Scandinavie, le convoi devait d’abord s’arrêter environ deux semaines à Saint-Nazaire, où il était prévu que Le Commandant Charcot passe en cale sèche dans la forme Joubert afin d’y recevoir ses propulseurs principaux, en l’occurrence deux imposants moteurs électriques Azipod. Ces machines d’une puissance unitaire de 17 MW dotés chacun d’une hélice de 6 mètres de diamètre ont été produits par le motoriste ABB en Finlande et sont arrivés le 6 mars, par cargo, à Saint-Nazaire.

 

Les deux Azipod VI du Commandant Charcot arrivés le 6 mars à Saint-Nazaire (© MER ET MARINE)

Les deux Azipod VI du Commandant Charcot arrivés le 6 mars à Saint-Nazaire (© MER ET MARINE)

Azipod VI (© ABB)

Azipod VI (© ABB)

 

L’opération, qui était prévue en avril, n’a pas pu se dérouler

Ponant | Toute l'actualité de la compagnie de croisière française