Croisières et Voyages
Ponant prépare une nouvelle phase majeure d’investissement

Focus

Ponant prépare une nouvelle phase majeure d’investissement

Croisières et Voyages

Entre un et deux nouveaux navires par an entre 2018 et 2020, voire 2022. C’est ce que projette la compagnie française dans le cadre d’un nouveau plan de développement actuellement à l’étude. Ouvrant une nouvelle page de son histoire après sa reprise par Artemis, la holding de la famille Pinault, Ponant entend poursuivre son essor et accentuer sa présence sur le marché des croisières de luxe et des voyages d’expédition. « Avec François Pinault, nous inscrivons notre projet dans la durée et nous avons désormais une belle visibilité qui nous permet de développer l’entreprise sur le très long terme », explique Jean-Emmanuel Sauvée, président et co-fondateur de Ponant. La compagnie, qui a basé son concept sur les croisières d’expédition et culturelles à bord de petits navires, compte monter en gamme pour venir rivaliser avec les standards des grandes compagnies de luxe américaines. « Sur le pur côté luxe, il nous manque encore certains codes, comme la taille des cabines, même si nous proposons des suites plus vastes sur notre dernier navire, Le Lyrial. En revanche, nous compensons avec d’autres critères. Par exemple, toutes nos cabines sont dotées d’un balcon, alors que nos plateaux d’artistes et le niveau de nos conférenciers sont parmi les meilleurs ». L’arrivée d’Artemis s’inscrit pleinement de cette logique de montée de gamme. « Nous pouvons trouver des synergies avec les marques du groupe et, ainsi, mettre encore plus en valeur nos prestations. On peut par exemple penser à Château Latour dans le domaine de l’œnologie, à Christie’s pour l’art et la culture, ou encore à Yves Saint Laurent. Avec Artemis, faire de Ponant une superbe vitrine du luxe à la française coule de source car nos navires de croisière, battant pavillon tricolore, sont de véritables ambassadeurs qui rayonne

Ponant | Toute l'actualité de la compagnie de croisière française