Vie Portuaire
Port 2000 : Une nouvelle réglementation dope la desserte fluviale

Actualité

Port 2000 : Une nouvelle réglementation dope la desserte fluviale

Vie Portuaire

La reprise de l'activité et de la performance du port du Havre ainsi que l'installation de TNMSC à Port 2000 ont donné des signaux positifs depuis l'été 2011. Cela a encouragé les compagnies fluviales à offrir de nouveaux services, multipliant par quatre le potentiel de desserte fluviale de Port 2000. Aujourd'hui, sur la base de l'expérience acquise, les règles de navigation des bateaux fluviaux en mer pour la desserte du grand terminal à conteneurs havrais évoluent pour faciliter le transfert modal.
La nouvelle réglementation rationnalise les conditions météorologiques et techniques qui s'imposent à la batellerie. Une des principales améliorations est l'adaptation des contraintes nautiques de passage par la « Voie Nord » vers Port 2000. Cet itinéraire relie les terminaux au port historique du Havre, en franchissant ses digues. Ces informations sont mises à disposition par le Grand Port Maritime du Havre via l'outil d'information et d'aide à la décision SIMBAD. Elles sont consultables en temps réel sur le portail www.havre‐port.com et sur le serveur vocal associé. Désormais, cet accès à Port 2000 pourra être statistiquement praticable 90% du temps par les opérateurs fluviaux, contre 60% auparavant. Du point de vue des compagnies fluviales, cela leur permet d'augmenter de 50% les créneaux de temps utilisables.

Montée en puissance des dessertes fluviales

Depuis l'inauguration de Port 2000, au printemps 2006, d'importants efforts ont été engagés par les acteurs de la place portuaire afin de diversifier les offres de pré et post‐acheminements terrestres par transport massifié. Depuis l'origine, la Société d'Aménagement des Interfaces Terrestres du Havre (SAITH) propose plusieurs navettes ferroviaires quotidiennes entre son terminal fluvial dédié du quai de l'Europe et les terminaux de Port 2000. Cette offre est complétée par des automoteurs utilisant la Voie Nord : Le Smack, opéré par RSC et d'une capacité allant jusqu'à 100 EVP (Equivalent Vingt Pieds, taille standard du conteneur), ainsi que l'Oural (270 EVP) et l'Euroports (310 EVP) exploité par CFT/Logiseine). La Voie sud, via l'estuaire de la Seine, a récemment été ouverte par Fluviofeeder, filiale de Marfret, pour connecter les terminaux du Havre et de Rouen avec le Serenada (344 EVP), à raison de deux allers-retours par semaine.
Pour mémoire, le transport combiné fluvial au Havre a représenté 192.000 EVP en 2011 (+14%). Alors qu'un conteneur sur cinq destiné aux marchés de consommation franciliens passe par la Seine, la desserte fluviale de Port 2000 offre avec les nouveaux services une capacité globale de 3700 EVP par semaine.

Port du Havre