Vie Portuaire
Port de Marseille : Conteneurs à la hausse, trafic global en baisse

Actualité

Port de Marseille : Conteneurs à la hausse, trafic global en baisse

Vie Portuaire

En mai, le Grand Port Maritime de Marseille a enregistré une nouvelle hausse des marchandises diverses et, en particulier, des conteneurs. Mais le trafic global reste très nettement orienté à la baisse. Avec 6.96 millions de tonnes traitées le mois dernier, l'activité recule de 22% par rapport à mai 2008. Depuis janvier, avec un trafic cumulé de 34.57 millions de tonnes, le repli est de 14% au regard des cinq premiers mois de 2008.

Dans le détail. Pour les marchandises diverses, le nombre de conteneurs manutentionnés augmentent de 60% et même de 111% à Fos. Mais, souligne le port, cette hausse est à tempérer car elle se compare à un mois de mai 2008 affecté par des perturbations liées à la réforme des anciens ports autonomes. Les 4 nouveaux services créés à Fos ces derniers mois contribuent toutefois à ce bon niveau d'activité.
Grâce à la progression du trafic sur la zone Maghreb-Méditerranée, le roulier progresse de 2% en mai, un trafic au bénéfice des bassins Est. Le conventionnel, assujetti en grande partie aux échanges de produits sidérurgiques, chute de 46%. Pour les marchandises diverses, le trafic de mai s'élève à 1.29 million de tonnes (+15% par rapport à mai 2008), dont 79.047 EVP (+60%). Sur l'année, les marchandises diverses, avec 5.77 millions de tonnes traitées depuis janvier, reculent de 13%. Sur les cinq premiers mois de 2009, 363.762 EVP ont été traités (-1%).

Concernant les Hydrocarbures, 5.13 millions de tonnes ont été traitées en mai (-18% par rapport à mai 2008) et 25.3 Mt depuis le début de l'année (-4%). L'activité mensuelle parait atone comparée avec celle d'un mois de mai 2008 qui avait profité de reports d'escales du mois précédent, fortement perturbé par les mouvements sociaux. Malgré des importations de Gaz Naturel Liquéfié particulièrement dynamiques (+67% en mai), le segment des hydrocarbures est touché par une baisse des bruts. Arrêts techniques et conjoncture économique semblent faire sentir leurs effets.

Dans le domaine des vracs liquides, 260.000 tonnes ont été traitées le mois dernier (-33%) et 1.1 million de tonnes de janvier à fin mai (-23%). La crise du secteur de la chimie impacte directement ce segment. Tassement de l'éthylène et chute de la soude entrainent une forte baisse en mai, bien que celui-ci soit le meilleur mois depuis le début 2009.

Pour les vracs solides, le trafic s'est élevé à 270.000 de tonnes en mai (-77%) et 2.41 millions de tonnes sur les cinq premiers mois de l'année (-57%). Il n'y a eu aucune escale de minerai de fer ou de charbon en mai. Le ciment chute de 93% et la bauxite de 83%. Seuls les céréales et le sucre ne connaissent pas la crise et permettent aux vracs alimentaires de connaître une activité en hausse de 50% en mai.

Enfin, pour le secteur des passagers, le même scénario se reproduit au fil des mois, avec une morosité pour les lignes régulières (-17%) et la jubilation pour les croisières (+25%). Le port a enregistré 40 escales de paquebots en mai, dont 5 du géant MSC Fantasia (1647 cabines). En tout, Marseille a compté 176.000 passagers le mois dernier (+1% par rapport à mai 2008) et 476.000 passagers depuis le début de l'année (-4%).

Port de Marseille