Défense
Porte-avions chinois : Ca se précise...

Actualité

Porte-avions chinois : Ca se précise...

Défense

Les travaux vont bon train, à l'arsenal de Dalian, sur l'ex-porte-avions russe Varyag, en qui va être achevé par les chinois. Les échafaudages ont été retirés sur l'îlot du bâtiment, laissant apparaitre les modifications réalisées par rapport au design original du Kuznetsov, dont le Varyag était le sistership. On notera, notamment, la présence d'un radar de veille-air à quatre faces planes, dérivé ou identique au radar 346 embarqué sur les destroyers lance-missiles du type Lujang II.
Côté armement, les images du chantier laissent également apparaitre des systèmes d'artillerie multitubes, sorte version chinoise du Goalkeeper européen.
Long de 304.5 mètres pour un déplacement d'environ 60.000 tonnes en charge, le premier porte-avions chinois, qui devrait être baptisé Shi Lang, pourrait réaliser ses premiers essais en mer en 2012 (*).

Le futur Shi Lang le 5 juin   (© : CHINESE MILITARY FORUM)
Le futur Shi Lang le 5 juin (© : CHINESE MILITARY FORUM)

Le J-15 chinois   (© : CHINESE MILITARY FORUM)
Le J-15 chinois (© : CHINESE MILITARY FORUM)

Côté aviation embarquée, les Chinois ont laissé paraître des images du futur J-15 Shenyang, qui n'est autre qu'une version nationale du Su-33 Flanker. Comme son homologue russe, le J-15 est doté d'une crosse d'appontage pour l'utilisation de brins d'arrêt, le décollage se faisant au moyen d'un tremplin sur l'avant du navire. Une fois achevé, le Shi Lang devrait être en mesure de mettre en oeuvre une trentaine d'avions.
Le bâtiment servira dans un premier temps de porte-avions école, la marine chinoise n'ayant jamais disposé de ce type de bâtiment. Il conviendra donc d'acquérir ce savoir-faire très particulier, qui nécessite un long apprentissage. L'équipage et les pilotes s'entraineront d'abord à terre, sur des pistes d'aviation adaptées mais aussi sur une réplique inerte de l'ex-Variayg, construite dans les terres.
A terme, Pekin souhaite développer son outil aéronaval avec la construction de plusieurs porte-avions, y compris à propulsion nucléaire.
_____________________________________________

(*) Une vidéo chinoise a été récemment diffusée sur le net, ne montre pas, comme certains media l'ont compris, le Shi Lang à la mer, mais le porte-avions russe Kuznetsov.

Le futur Shi Lang à l'arsenal de Dalian   (© : CHINESE MILITARY FORUM)
Le futur Shi Lang à l'arsenal de Dalian (© : CHINESE MILITARY FORUM)

Marine chinoise