Défense
Porte-avions : Russie, Chine et Inde ne cachent pas leurs ambitions

Actualité

Porte-avions : Russie, Chine et Inde ne cachent pas leurs ambitions

Défense

Alors qu'en France, partisans et détracteurs des porte-avions s'affrontent pour savoir si un second bâtiment doit être construit pour la Marine nationale, de Moscou à Pékin en passant par New Delhi, on ne se pose guère la question. Le mois dernier, le chef d'Etat-major général des forces armées russes a confirmé l'ambition de Moscou de disposer de 5 à 6 groupes aéronavals dans les 20 à 30 ans. « Il faut couvrir les nouveaux besoins de l'armée russe. Nous avons besoin d'armements du XXIe et du XXIIe siècle », a expliqué le général Iouri Bal