Vie Portuaire
Ports : Accord en vue sur la question de la pénibilité

Actualité

Ports : Accord en vue sur la question de la pénibilité

Vie Portuaire

Après plusieurs semaines de conflit dans les ports de commerce français, la CGT, l'Union des Ports de France (UPF) et l'Union Nationale des Industries de la Manutention (UNIM) sont en bonne voie pour trouver un accord. A l'issue des négociations menées la semaine dernière, le principe d'une cessation anticipée d'activité pour cause de pénibilité de deux ans a été acté (les syndicats en réclamaient quatre). Les travailleurs portuaires devraient néanmoins, selon la Fédération Nationale des Ports et Docks CGT, bénéficier d'une « anticipation additionnelle dans un cadre totalement différent de la pénibilité ».
La FNPD attend désormais que ce projet d'accord soit validé par l'ensemble des syndicats portuaires CGT. Dans le même temps, les négociations se poursuivent dans le cadre de l'aboutissement de la convention collective unifiée des travailleurs portuaires, sous laquelle seront regroupés tous les personnels de la manutention, y compris les agents des anciens ports autonomes mis à disposition des opérateurs privés auxquels les terminaux sont transférés dans le cadre de la loi de 2008 sur la réforme des ports. L'accord obtenu sur la pénibilité, s'il est bien validé, devrait permettre de boucler rapidement les négociations sur la convention collective et, par conséquent, la réforme, d'ici la date butoir légale, fixée au mois d'avril.
La CGT entend continuer de mettre la pression sur le gouvernement et le patronat jusqu'à ce que ces questions soient définitivement tranchées. Toutefois, la fédération a indiqué vendredi qu'elle mettait un terme aux mouvements de grève, ce qui va permettre aux ports, dont certains secteurs ont été durement touchés par le conflit, de retrouver une activité normale.

Divers Ports