Nautisme
Ports de plaisance : E3H lance le premier bateau électrique de servitude

Actualité

Ports de plaisance : E3H lance le premier bateau électrique de servitude

Nautisme

Après avoir présenté au Nautic 2008 le trimaran de nouvelle génération Odonata, la société brestoise E3H a lancé cette semaine Rémora, qu'elle présente comme « le premier bateau électrique de servitude innovant, performant et respectueux de l'environnement ». Conçu sur-mesure et destiné en priorité aux personnels des ports de plaisance, il a été développé en partenariat avec la Fédération Française des Ports de Plaisance (FFPP) et en collaboration technique avec les directeurs de ports. « E3H a souhaité, cette fois-ci, se tourner vers les ports de plaisance et répondre ainsi aux attentes des marinas de plus en plus soucieuses de la notion de développement durable », explique la société.

 Remora  (© : E3H)
Remora (© : E3H)

Pendant de longs mois, E3H, la FFPP et les directeurs de ports ont réfléchi ensemble au cahier des charges devant aboutir à un bateau performant, fiable et respectueux de l'environnement. Dessiné par l'architecte naval d'E3H, le projet donne naissance à trimaran semi-rigide électrique, sans rejet polluant et sans bruit, dont la maquette a été dévoilée mercredi, au salon nautique. « Il s'agit d'une grande aventure. Résultat de ce travail d'un an et demi : un outil maniable, puissant, silencieux, qui ne fasse pas beaucoup de vagues, également équipé de l'informatique embarquée. Ce bateau n'est pas plus cher qu'un bateau thermique. C'est un produit pour les ports qui respectent aussi bien les plaisanciers que les utilisateurs », explique Tanguy Le Bihan.

 Remora  (© : E3H)
Remora (© : E3H)

Lancé en 2007, le projet a vu la réalisation d'un prototype de 7 mètres de long et 5.5 mètres de large, testé avec succès en rade de Brest. Remora présente l'avantage de disposer de coques « non agressives » et peut effectuer des remorquages à couple. Pouvant embarquer 8 passagers, il peut atteindre la vitesse de 12 noeuds et affiche une autonomie de 9 heures à 5 noeuds. Propulsé par deux pods et optimisé pour réduire l'effet de vague, le bateau dispose d'un moteur particulièrement silencieux, ce qui le rend idéal pour les manoeuvres matinales.
Enfin, E3H a renforcé le confort d'utilisation de son trimaran électrique par l'informatique embarquée « My Remora », soit un logiciel d'aide à la navigation que l'on utilise par l'intermédiaire d'un écran tactile, relié en WIFI au logiciel de gestion du port. Ce système, conçu pour être simple d'utilisation, est équipé d'un GPS. Il permet d'effectuer différentes tâches (gestion de l'énergie, de la vitesse, de la maintenance, des communications extérieures -via le web - et des données du port). Le système peut se connecter au logiciel de la capitainerie et ainsi mettre à jour le plan d'eau en temps réel, ce qui représente un gain de temps dans la saisie de l'information.