Nautisme
Ports de Plaisance surchargés: Jusqu'à 12 ans d'attente pour obtenir une place!

Actualité

Ports de Plaisance surchargés: Jusqu'à 12 ans d'attente pour obtenir une place!

Nautisme

Loire-Atlantique. Face à la "crise des anneaux" que connait le secteur de la plaisance, il devient urgent de créer de nouvelles structures d'accueil sur le littoral. La palme du port où l'attente entre la demande et l'obtention d'une place est la plus importante revient au Croisic, où il faut patienter jusqu'à 12 ans, ont confirmé les autorités portuaires. A préfailles, dans le même département de la Loire-Atlantique, la mairie planche sur un projet de 300 à 1000 places. Interviewé par France Bleu Loire Océan, le maire, Jean-Luc Le Brigand, explique: "qu'il ne s'agit pas de créer un nouveau port mais de restaurer l'actuel et de le remettre à niveau". Concrètement, le port d'échouage de la pointe Saint-Gildas ferait place à un port à flot. Interrogé par la radio sur le financement de l'équipement, dont l'estimation oscille entre 20 et 40 millions d'euros, le maire est très clair: "Nous ne pourrons pas y arriver tout seul. Il faut envisager un montage en association entre les collectivités et les financeurs privés mais notre volonté est de conserver un port public".
Pour y parvenir, la municipalité de Préfailles souhaite un transfert de gestion. L'étude sur ce projet avait en effet été commandée par l'ancienne majorité du Conseil Général mais la nouvelle présidence de gauche avait fait savoir après son élection qu'elle ne souhaitait plus financer les ports de plaisance. Préfailles espère être fixée sur le transfert de compétence avant la fin de l'été et ainsi, permettre le lancement du projet de port à flot.

Ports de plaisance