Disp POPIN non abonne!
Vie Portuaire

Actualité

Ports et Corridors : Dunkerque aménage des installations temporaires pour le Brexit

Vie Portuaire

Avec une liaison sur Douvres assurée par DFDS, Dunkerque Port regarde avec intérêt et attention l'évolution du Brexit et de la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne. « Difficile de dire ce qu'il va se passer tant que le Parlement britannique n'a pas voté sur l'accord proposé par le gouvernement, indique Stéphane Raison, président du Directoire de Dunkerque Port. Malgré tout nous devons nous préparer et nous avons travaillé dans l'hypothèse d'un Brexit sans accord où la Grande-Bretagne deviendrait un pays tiers sans accord d'échanges ». Pour la direction du port, l'important dans ce contexte vise à conserver la fluidité du trafic entre les deux ports de la Manche. « Tout le modèle économique des opérateurs transmanche repose sur la fluidité, et donc c'est sur ce point que nous avons travaillé ».

Les aménagements réalisés concernent des bâtiments pour les opérations douanières et des vétérinaires. Un parking est prévu qui peut recevoir plus de 400 camions, « soit l'équivalent de quatre navires de DFDS, ce qui nous permet de stocker. Mais, la fluidité c'est de ne pas stocker de camions, alors nous devons faire en sorte que le système ne soit pas handicapé à l'export de France ». Les services douaniers devraient être renforcés. Le ministre Gérard Darmanin a annoncé la venue de 700 douaniers supplémentaires dans le Nord si le Brexit devait se durcir. Quant aux contrôles phytosanitaires, le port a estimé, sur les chiffres dont il dispose des dernières années, le nombre de contrôles qui devront être réalisés. « Nous saurons le faire sans problème », assure la direction du port.

Il reste l'import depuis la Grande-Bretagne. Lors d'une conférence, la ministre britannique a assuré que les camions ne pourront pas embarquer si les formalités douanières ne sont pas conformes. Il ne devrait donc pas y avoir de congestion entre Douvres et Dunkerque. « Il faut aussi souligner que nous sommes accompagnés avec les services des Douanes sur ce dossier qui se sont montrés efficaces et pragmatiques », nous a confié François Soulet de Brugières, président du conseil de surveillance de Dunkerque Port.

Ces aménagements ne devraient être que temporaires. Si la situation devait perdurer, le temporaire devrait se concrétiser avec des installations plus pérennes. Si aujourd'hui les aménagements ont coûté 3,5M€, « la facture sera plus salée quand nous devrons pérenniser ces installations ».

Un article d’Hervé Deiss, du nouveau site Port et Corridors

Port de Dunkerque