Vie Portuaire
Ports et Corridors : Sénalia réceptionne trois portiques dernière génération à Rouen

Actualité

Ports et Corridors : Sénalia réceptionne trois portiques dernière génération à Rouen

Vie Portuaire

Le 17 décembre, Sénalia a réceptionné trois portiques de chargement pour les céréales. Des engins de manutention qui répondent aux dernières innovations en matière de prévention des poussières. Avec ces nouveaux portiques, Sénalia clos un programme d'investissements lourds sur les sites de Rouen.

Sur les bords de Seine, le site de chargement de Sénalia à Grand Couronne fait peau neuve. Le 17 décembre, trois nouveaux portiques de chargement ont été installés sur les quais du manutentionnaire rouennais. « Construit en 1971, ce site a déjà vu plus de 70 Mt de céréales transiter et charger sur tous types de navires. Du plus petit au plus gros. C’est persuadés que nous pouvions encore faire mieux, que nous nous sommes engagés dans ce grand plan de travaux de renouvellement du site de Grand Couronne », a déclaré Gilles Kindelberger, directeur général de Sénalia. Au total, l'investissement sur ce site aura coûté 20M€. Le Grand port maritime de Rouen, avec l'État, la région et l'Europe ont contribué à hauteur de 9M€ sur la rénovation du site. Une enveloppe utilisée pour la rénovation du mur de quai, du dragage de la souille et de différents travaux. Le solde, soit 11M€, a été pris en charge par Sénalia. Une somme qui a permis de commander auprès du constructeur allemand Neuero les trois portiques. La société Castel, basée à Landivisiau, a été chargée pour sa part de la mise en place des convoyeurs à bandes.

Les trois portiques ont été chargés à Rostock sur le Palmerton, appartenant à Combilift. « Nous avons décidé ensemble, Sénalia et Neuero, du type de navire à affréter afin qu'il réponde à nos exigences en matière de capacité de levage et de longueur. Pour notre société c'est une première de livrer d'un seul coup trois portiques. Nous avons l'habitude de procéder à des livraisons à l'unité. Le Palmerton est adapté pour le transport mais mérite une grande attention lors du déchargement », nous a confié un responsable du constructeur des portiques, la société allemande Neuero. Le déchargement est prévu de s'étaler sur trois jours jusqu'au 19 décembre.

Les portiques construits par Neuero ont été développés pour permettre de réduire à les projections de poussières. Précédemment, les céréales, lors du chargement, étaient projetées dans la cale du navire, ce qui signifiait la propagation de poussières aux alentours. Alors, « les voisins ont pu, parfois, faire quelques récriminations », nous a indiqué Gilles Kindelberger. Le système développé par Neuero est innovant en ce sens qu'il dépose au fond de la cale du navire les céréales sans projections, réduisant donc les poussières dans l’atmosphère.

 

(

(© HERVE DEISS)

 

Avec la livraison de ces trois portiques, « c’est avec la contribution de nos quatre partenaires, le Grand Port Maritime de Rouen, Neuero, Castel, et Spie, qui a réalisé l'ensemble du réseau électrique et des automatismes, que nous achevons aujourd’hui, ensemble, ce programme de travaux importants et nécessaires », a continué le directeur général de Sénalia. Avant la réception de ces portiques de chargement, Sénalia a procédé au cours des mois précédents à de nombreuses améliorations. Ainsi, la totalité des systèmes de manutention des silos 3 et 4 ont été « revues, optimisée et modernisées ». Les transporteurs à chaîne ont été remplacés par des transporteurs à bandes, moins bruyants et plus économe en énergie. Des systèmes d'évents ont été installés sur l'ensemble des installations de stockage, un système de captation de poussières a été mis en place sur l'ensemble des outils de manutention verticale ou horizontale. Par ailleurs, un nouveau portique de déchargement des péniches a remplacé une grue, devenue moins efficiente.

Fort de ces nouveaux outils de manutention, Sénalia appelle désormais ces homologues de la place rouennaise à réfléchir avant d'entreprendre de nouveaux travaux. « Les autres opérateurs céréaliers présents dans le port de Rouen sont membres de Sénalia. Il serait dommage de voir des investissements se créer sur d’autres structures alors même que leur union l’a déjà fait pour la communauté. De tels investissements, couteux, se feraient alors au détriment de la rémunération de nos agriculteurs », a alerté le directeur général. Et pourtant, d'autres opérateurs ont actuellement dans leurs cartons des projets d'investissements même si aujourd'hui rien est encore signé.

 

(© HERVE DEISS)

(© HERVE DEISS)

 

Profitant de cette inauguration, le président de Sénalia UCA, Thierry Dufour, a rappelé la place que joue la France dans les échanges mondiaux de céréales. « Nous pesons 11% des échanges mondiaux. Il nous faut donc une agriculture raisonnée pour continuer à répondre à la demande mondiale en alimentation humaine ». Chaque année, la population mondiale s'accroît de 70 millions de personnes, soit l'équivalent de la population française actuelle. Il a donc appelé à améliorer la productivité de la filière céréalière. « Nous perdons en compétitivité. Cela est négatif tant pour les exportateurs que les vendeurs du marché domestique. Il faut que nous retrouvions notre productivité pour continuer à occuper notre place. Les installations que nous inaugurons aujourd'hui s'inscrivent dans ce contexte », a continué Thierry Dufour. En effet, qu'il s'agisse des nouveaux portiques, des investissements réalisés sur la partie amont du transport ou encore de l'approfondissement du chenal d'accès à Rouen, opéré par le Grand port maritime, c'est toute la filière qui en profite par des coûts de mise à Fob réduit.

Au cours des premiers mois de la campagne céréalière 2018/2019, le trafic de Sénalia semble meilleur que l'an passé avec quelque 1,7 Mt. La production est plus importante et de meilleure qualité, nous ont confié des adhérents de Sénalia. Profitant de cette belle performance, le site de Rouen devrait conserver sa place de second port céréalier européen, derrière Constanta.

Un article d’Hervé Deiss, du nouveau site Ports et Corridors

 

Port de Rouen