Vie Portuaire
Ports français : Un navire sur trois inspecté en 2006

Actualité

Ports français : Un navire sur trois inspecté en 2006

Vie Portuaire

En 2006, près de 31% des navires ayant escalé dans les ports de commerce français ont été contrôlés. C'est ce qu'a annoncé hier le ministère des Transports. La France fait donc mieux que le minimum obligatoire, fixé en 2003 par l'Union Européenne à 25% de navires inspectés. Depuis le naufrage du pétrolier Erika, en 1999, les effectifs des inspecteurs de la sécurité des navires ont été renforcés. De 78 il y a sept ans, dont 54 habilités pour procéder à des contrôles, ils sont passés l'année dernière à 128, dont 82 habilités.
En 2006, 86 bateaux de commerce ont été immobilisés dans les ports français pour cause de déficience grave. Avec le développement des systèmes d'information mis à leur disposition, les inspecteurs peuvent désormais mieux cibler les navires à risques. Devant les résultats obtenus, le ministère des Transports se félicite : « La France anticipe ainsi la mise en oeuvre du nouveau régime européen de contrôle des navires, présenté fin 2005 par la Commission dans le cadre du Paquet Erika III ».

Le projet de directive instaure un régime d'inspection qui repose sur une analyse des risques conduisant à inspecter à des fréquences rapprochées les navires dont le profil de risques apparaît élevé. En déplacement lundi à Lisbonne, Dominique Perben a été le premier ministre des Transports de l'Union à se rendre au siège de l'Agence Européenne de Sécurité Maritime. A cette occasion, il a affirmé qu'il serait particulièrement attentif aux futures décisions relatives au système d'information qui accompagnera le nouveau régime d'inspection, en cours de discussion. Le système d'inspection actuel s'appuie sur la base de données SIRENAC, gérée à Saint-Malo, que la France se dit prête à adapter rapidement aux évolutions de la réglementation européenne annoncées.

Divers Ports