Vie Portuaire
Ports : Nantes et Le Havre développent leurs offres ferroviaires

Actualité

Ports : Nantes et Le Havre développent leurs offres ferroviaires

Vie Portuaire

Début 2009, la gestion des infrastructures ferroviaires, aujourd'hui propriétées de Réseau Ferré de France, sera confiée aux autorités portuaires. Dans le cadre du développement des transports combinés et de l'amélioration de la desserte vers les clients, l'amélioration de ces réseaux est une priorité pour les ports autonomes. Ainsi, Nantes Saint-Nazaire va hériter de 48 kilomètres de voies, principalement à Montoir, où se situe les terminaux conteneurs, marchandises diverses et agroalimentaire. En tout, 38 kilomètres de rails sont en service, dont 6 kilomètres électrifiés. « Le fret ferroviaire ne représente que 3% du transport modal du port, soit environ un million de tonnes de marchandises. Les attentes des industriels sont très fortes car le développement du fret est un atout pour leur compétitivité », souligne le Port Autonome de Nantes Saint-Nazaire. En prévision de la reprise des voies, des études ont été lancées pour identifier les points forts et les faiblesses du réseau. « L'objectif est aussi de favoriser une desserte terminale sans rupture de charge entre le réseau ferré national et portuaire ». Pour y parvenir, le PANSN a engagé un projet de bouclage des terminaux de Montoir. Le lancement du chantier, dont le coût est estimé à 3.5 millions d'euros, est prévu début 2008.

Plus de 43.000 EVP transportés en six mois au Havre

Depuis le début de l'année, le transport ferroviaire de conteneurs de ou vers les terminaux portuaires havrais progresse de plus en plus rapidement, passant de +10% à fin avril à +16% à fin mai pour atteindre +26% à fin juin. En tout, 43.413 EVP ont été transportés au cours du premier semestre. A l'origine de cette accélération, le lancement de nouveaux services de transport combiné au printemps sur les plateformes de Paris-Valenton, Clermont-Ferrand, Cognac, Dourges (au sud de Lille) et Mannheim (Allemagne), avec des interconnexions vers l'Europe de l'Est. Cette offre est venue compléter celle qui existait déjà sur Lyon, Bordeaux, Marseille, Strasbourg et Novara, en Italie du Nord. En effet, sous l'impulsion des opérateurs (Rail Link Europe, filiale de CMA-CGM et de Veolia Cargo, Naviland Cargo et Novatrans) et grâce à l'arrivée de tractionnaires privés d'envergure européenne (Veolia Cargo et sa filiale Socorail, Eurocargorail - filiale de l'opérateur britannique EWS -, aux côtés de la SNCF), d'importants clients tels que CMA CGM, Schenker, SDV... ont récemment fait le choix de ce mode de transport massifié. « Le port du Havre affirme ainsi sa vocation de plateforme de distribution internationale entre mode maritime et modes d'acheminement terrestre », se félicite le PAH.

Port de Nantes Saint-Nazaire Port du Havre