Vie Portuaire
Ports : Réunion en vue pour l'UPF, l'UNIM et les syndicats

Actualité

Ports : Réunion en vue pour l'UPF, l'UNIM et les syndicats

Vie Portuaire

Alors que la Fédération Nationale des Ports et Docks CGT a appelé les agents et dockers à une nouvelle grève du 28 au 31 janvier, les négociations sur la question des départs anticipés pour cause de pénibilité vont reprendre la semaine prochaine. Les syndicats ont accepté de rencontrer, mardi, l'Union Nationale des Industries de la Manutention (UNIM) et l'Union des Ports de France (UPF), cette dernière étant mandatée par le gouvernement pour mener les négociations. Dans une lettre adressée à la FNPD, le président de l'UPF indique que « l'Etat a apporté certaines ouvertures au mandat initial qui devraient permettre de rétablir un climat de dialogue ». La CGT réclame toujours que le projet d'accord négocié le 27 octobre avec le patronat soit acté par le gouvernement. Pour mémoire, ces négociations sont fondamentales pour la mise en oeuvre de la réforme portuaire, qui doit aboutir selon la loi d'ici le mois d'avril. Le règlement de la question de la pénibilité doit, en effet, permettre d'entériner la Convention nationale collective unifiée, dont dépendront l'ensemble des personnels de la manutention, y compris les agents des Grands Ports maritilmes mis à disposition des opérateurs privés. Ce transfert est la dernière grande étape de la réforme des anciens ports autonomes, initiée par la loi de juillet 2008.

Divers Ports