Défense
Portsmouth : Les péparatifs pour l'arrivée des futurs porte-avions débutent

Actualité

Portsmouth : Les péparatifs pour l'arrivée des futurs porte-avions débutent

Défense

Une opération de forage devant durer 6 semaines vient de débuter à Portsmouth. L'objectif est d'étudier l'approfondissement du chenal d'accès à la base navale, dans le Solent et le port, qui devra être effectué pour l'arrivée des futurs porte-avions britanniques. Il s'agit en fait de valider le processus de dragage qui devra être mis en oeuvre pour permettre les entrées et sorties des deux plus gros bâtiments de guerre construits jusqu'ici pour la Royal Navy. Longs de 284 mètres pour une largeur maximale de 73 mètres, les futurs HMS Queen Elizabeth et HMS Prince of Wales afficheront un déplacement de 65.000 tonnes. Le tirant d'eau, qui atteindra 11 mètres, sera nettement plus important que celui des plus grosses unités actuellement en service dans la flotte britannique. Ainsi, le tirant d'eau du porte-hélicoptères HMS Illustrious n'est que de 6.4 mètres (8.8 mètres avec le dôme sonar), alors que celui du HMS Ocean atteint 6.6 mètres (il ne dispose pas de sonar).
C'est en 2004 que les Britanniques ont commencé à étudier l'environnement portuaire et les infrastructures nécessaires à l'accueil et l'entretien de leurs deux nouveaux porte-avions. Concernant le dragage, le chantier d'approfondissement du chenal débutera dans deux ans, l'arrivée à Portsmouth du HMS Queen Elizabeth, actuellement en cours d'assemblage à Rosyth (Ecosse) étant prévue en 2016. Celle du HMS Prince of Wales devrait intervenir en 2019.

 Vue du HMS Queen Elizabeth à Portsmouth  (© : DCNS)
Vue du HMS Queen Elizabeth à Portsmouth (© : DCNS)

Royal Navy | Actualité des forces navales britanniques