Vie Portuaire
PortSynergy – Eurofos reçoit un nouveau géant de CSCL

Actualité

PortSynergy – Eurofos reçoit un nouveau géant de CSCL

Vie Portuaire

Alors que ses deux nouveaux portiques Paceco du type Malaccamax, dont le montage s’achève, entreront en service dans les semaines qui viennent, le terminal PortSynergy-Eurofos accueille cette semaine un nouveau porte-conteneurs géant de l’armement China Shipping Container Lines. Ce dernier avait, on s’en souvient, décidé fin 2015 de positionner sur sa ligne desservant Fos-sur-Mer des navires plus de 14.300 EVP, au lieu de 9600 EVP. Après le CSCL Venus puis le CSCL Jupiter, c’est cette fois au tour du CSCL Saturn de faire son escale inaugurale en Provence.

Avec 366 mètres de long pour 51.2 mètres de large, ce navire de 155.426 tonnes de port en lourd peut charger 20 rangs de conteneurs sur la largeur de son pont. Les 72.240 kw de son moteur MAN BW de 12 cylindres (12K98MC-C) lui permettent une vitesse maximale de 26 noeuds.

Mercredi 8 mars au petit matin, le CSCL Saturn a accosté chez PortSynergy-Eurofos. Il devrait appareiller samedi 11 mars après avoir réalisé 3200 mouvements de conteneurs, à comparer aux 2000 mouvements réalisés lors de l’escale inaugurale du Venus.

 

Le CSCL Saturn à Fos cette semaine (© EMMANUEL BONICI)

Le CSCL Saturn à Fos cette semaine (© EMMANUEL BONICI)

 

Le CSCL Saturn à Fos cette semaine (© EMMANUEL BONICI)

Le CSCL Saturn à Fos cette semaine (© EMMANUEL BONICI)

 

En fait, le trafic s’intensifie depuis le début de l'année sur le port phocéen, avec une nette augmentation du nombre moyen de conteneurs traités par escale sur les navires affectés aux grandes lignes. Une tendance qui semble se confirmer sur tous les « mothers » exploités sur les services Asie-Europe, les derniers navires en escales d’UASC, OOCL ou encore Hyundai ayant enregistré des escales supérieures à 2500 mouvements.

La mise en service prochaine des nouveaux Malaccamax, qui font partie des plus grands portiques du monde, permettra de soutenir cette croissance du trafic, en offrant notamment plus de confort lors des escales (facilité à passer par dessus des piles de conteneurs et plus aucune limite en largeur). De quoi améliorer les opérations et aussi séduire les chargeurs.

 

Les nouveaux portiques en arrière du terminal (© EMMANUEL BONICI)

Les nouveaux portiques en arrière du terminal (© EMMANUEL BONICI)

Port de Marseille