Croisières et Voyages
Portuscale Cruises : L’entrée en exploitation du Lisboa retardée

Actualité

Portuscale Cruises : L’entrée en exploitation du Lisboa retardée

Croisières et Voyages

Initialement prévu le 21 février, au départ de Marseille, le début de l’exploitation du paquebot affecté par Portuscale Cruises au marché français est reporté de deux mois. La compagnie portugaise annonce que le Lisboa réalisera finalement sa première croisière le 20 avril, avec une série de quatre traversées de 8 jours au départ de Zeebrugge et à destination des fjords norvégiens. « En raison de toutes nouvelles règlementations de sécurité et d’écologie, les travaux entrepris sur le navire devront être complétés pour nous permettre d’accoster en Europe du nord et en Amérique. Toutes les mises aux normes seront effectuées avant notre départ en Norvège », explique le président de Portuscale Cruises. Rui Alegre fait référence à l’entrée en vigueur, à compter du 1er janvier 2015, de l’annexe VI de la convention internationale MARPOL pour la Manche, la mer du Nord et la mer Baltique. Cette nouvelle règlementation, qui s’applique également dans les eaux américaines, impose aux armateurs d’exploiter leurs navires avec des carburants désulfurés.

 

 

Mise en place de scrubbers

 

 

Pour cela, les solutions sont limitées : soit abandonner le fuel lourd pour passer au gasoil, avec un renchérissement considérable des frais de soute, soit mettre en place des systèmes de lavage des fumées, appelés « scrubbers », qui permettent d’éviter les rejets de particules. C’est cette solution qui a été retenue par les compagnies de croisière dont les navires évoluent au sein des zones concernées. La mise en place de ces équipements nécessite un peu de temps, surtout sur de vieux navires où leur intégration est complexe, notamment pour des questions d’encombrement. On notera qu’il existe également une troisième voie consistant à équiper les bateaux d’une propulsion au gaz naturel liquéfié, mais cette option, adoptée par un certain nombre de compagnies de ferries qui fréquentent les mêmes ports et peuvent s’y ravitailler avec des moyens dédiés, est pour le moment exclue dans la croisière, les paquebots n'étant pas exploités sur des lignes régulières et peu de ports étant encore équipés de systèmes de distribution de GNL.

 

 

20 croisières programmées entre avril et octobre

 

 

Concernant le Lisboa, on rappellera qu’il s’agit de l’ancien Princess Danae de Classic International Cruises. Repris comme trois autres anciens bateaux de CIC (Funchal - Porto, ex-Arion – Azores, ex-Athena) par Portuscale, le navire, construit en 1955 et transformé en bateau de croisière en 1977, bénéficie actuellement d’une profonde modernisation, débutée à Lisbonne en novembre. Long de 162.3 mètres pour une largeur de 21.3 mètres et un tirant d’eau de 7.7 mètres, le paquebot proposera à sa sortie de refonte 301 cabines, avec une capacité maximale de 733 passagers. Pour l’heure, la programmation du Lisboa comprend 20 croisières entre le 20 avril et le 30 octobre. En dehors de la Norvège, le paquebot naviguera vers les îles britanniques, la Baltique, le Spitzberg et le Groenland, avant de partir pour la Méditerranée avec des croisières autour de l’Italie, dans les îles grecques et vers la Turquie, en Adriatique et jusqu’en mer Noire. 

Portuscale Cruises