Croisières et Voyages
Portuscale Cruises suspend la rénovation du Lisboa

Actualité

Portuscale Cruises suspend la rénovation du Lisboa

Croisières et Voyages

Comme on dit, l’affaire ne « sentait pas bon » depuis plusieurs semaines. Après avoir annulé les premières croisières du paquebot Lisboa, entre la fin février et le début du mois de mai, la compagnie portugaise Portuscale Cruises a, finalement, décidé de suspendre ses projets avec ce navire, destiné au marché français. Raison invoquée : l’ampleur des travaux de rénovation qui doivent être menés à bord du vieux bateau, qui n’est autre que l’ancien Princess Danae de la compagnie portugaise Classic International Cruises, dont le naufrage financier a été consommé en 2012. Repris l’an dernier, comme trois autres anciens bateaux de CIC (Funchal - Porto, ex-Arion et Azores, ex-Athena), par Portuscale, le navire, construit en 1955 et transformé en bateau de croisière en 1977, est entré en chantier à Lisbonne au mois de novembre. Dès le départ, son nouvel armateur avait prévu une profonde remise à niveau, non seulement sur les espaces publics et une partie des cabines, mais aussi sur le plan technique, l’état du navire étant jugé très mauvais. En septembre, Rui Alegre, président de Portuscale Cruises, avait indiqué qu’il fallait notamment remplacer 500 tonnes d’acier, refaire la tuyauterie ou encore le réseau électrique. Dans le même temps, il fallait aussi préparer l’ex-Princess Danae au renforcement de la règlementation sur les émissions de soufre, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2015. Cela passe par la mise en place de systèmes de lavage de fumées, appelés « scrubbers ». Leur intégration est très complexe sur les navires anciens puisqu'en dehors de leur encombrement, ils engendrent des problématiques liées à la stabilité, puisqu’ils ajoutent un poids important dans les

Portuscale Cruises