Défense
Pour DCNS, l’avenir du navire est numérique

Fil info

Pour DCNS, l’avenir du navire est numérique

Défense

DCNS présente sa vision du navire du futur au Salon Euronaval du 17 au 21 octobre à Paris-Le Bourget. Enjeux centraux des réflexions des architectes navals : gagner la bataille du temps tout en assurant une protection maximale contre les menaces cyber. De la conception à la mise en œuvre par les équipages, DCNS en tant qu’intégrateur systémier apporte une réponse globale: la digitalisation du navire.

Numériser la conception et la réalisation du navire

La transformation digitale du navire se prépare également, d’un site industriel complet au poste de travail individuel, dans  « l’usine du futur », dans le cadre de l'initiative Factory lab à laquelle contribue DCNS aux côtés de différents industriels de la défense. L’objectif est d’y développer des solutions de modélisation, de simulation et d’optimisation des systèmes de production et l’automatisation des procédés de fabrication et de contrôle.

Grâce au partenariat stratégique entre DCNS et Dassault Systèmes, et à l’usage de la plateforme 3DEXPERIENCE, le navire sera bientôt numérique dès sa conception, donnant naissance à un avatar numérique du navire sur lequel opérations de maintenance et de modernisation sont plus aisément anticipées. A travers l’assistance physique opérateur, DCNS met au point l’usage de la cobotique, la robotique collaborative qui soulage l’humain dans les tâches de manutention, de soudage ou de meulage notamment. DCNS développe également l’assistance cognitive opérateur pour favoriser l’ergonomie des postes.

Système numérique par excellence, le navire de combat, à la durée de vie multi décennale, est de plus en plus intelligent, de plus en plus automatisé et interconnecté dans un environnement qui évolue en permanence. A travers la numérisation du navire et de ses solutions navales, DCNS allie adaptabilité, rapidité et sécurisation de ses produits au service de ses marines clientes.

Gagner en intuitivité et en automatisation

Avec la sophistication croissante des systèmes de combat et l’explosion du volume des flux d’informations multi-sources, issues du milieu marin, d’unités opérationnelles, de centres de commandement à terre, les marines doivent prendre la bonne décision au bon moment et ainsi gagner la bataille du temps. Cette bataille passe par le développement de postes opérateurs dotés d’interfaces homme-machine ergonomiques et simples d’utilisation, une plus grande automatisation au service du décideur et une exploitation des systèmes plus intuitive et adaptée aux besoins de plus en plus collaboratifs.

Au sein du Central Opérations et du Poste Central Navigation Opérations d’une frégate et d’un sous-marin du futur, DCNS embarque console tactile, assistant virtuel, systèmes experts mais aussi objets connectés fondés sur des algorithmes dont la puissance permet une meilleure analyse de la situation et facilite l’aide à la décision.

Gagner en maintenabilité et en évolutivité des systèmes à bord

DCNS a développé le Projet Access (pour Afloat Common Computerized and Evolutive Secured Systems), un centre informatique embarqué permettant de regrouper les équipements informatiques dans des centres de calculs puissants, évolutifs, cybersécurisés et maintenables. Conçu pour améliorer l'exploitation opérationnelle et le maintien en condition du navire, ce système facilite sur toute la durée de vie du navire la gestion des obsolescences logicielles et matérielles.

Grâce à la numérisation des navires, qui permet un traitement de données digitales plus complètes, DCNS travaille sur l’optimisation des cycles de maintenance et sur la meilleure anticipation de l’entretien préventif ou correctif (analyses statistiques, analyse de tendances, analyse des signaux faibles, corrélation entre plusieurs systèmes ou plusieurs navires ou installations de même type, ...).

Avec cette optimisation des cycles, DCNS est en mesure de mettre en œuvre des modernisations plus fréquentes des navires, sans attendre leur rénovation à mi-vie, ainsi que d’introduire toutes les nouvelles capacités proposées (capteurs, adaptation du système de combat, cybersécurité - contrôle d'intégrité, drones, ...). Ces avancées sont à étendre et à faciliter, dans le respect des contraintes du besoin opérationnel des Marines.

Renforcer la protection du navire contre les menaces cyber

Face à un nouveau domaine de lutte qui se dessine, celui de la cyberdéfense, le navire armé de demain doit gérer à la fois ouverture d’accès aux données et protection de ses systèmes. DCNS prend en compte les enjeux de cybersécurité sur tout le cycle de vie du navire dès sa phase de conception. Le Groupe met au point dès à présent un système de lutte informatique défensive et de résilience des installations pour offrir à ses clients une capacité continue à opérer et combattre avec des moyens performants et sécurisés sous la menace d’attaque cyber.

Communiqué de DCNS, 19/10/16

Naval Group | Actualité industrie navale de défense